/sports/baseball/capitales
Navigation

Une dégelée dans les règles de l’art

Une dégelée dans les règles de l’art
Photo JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

Le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini, trouvait que ses hommes avaient manqué d’opportunisme, lundi, face aux Jackals du New Jersey. Qu’à cela ne tienne! Une comédie d’erreurs de ces mêmes visiteurs en cinquième manche a mené les favoris de la foule à un gain de 13 à 0, au Stade Canac, mardi soir.

Deux frappeurs atteints, une erreur, un double et deux simples. Voilà ce que le partant Justin Brantley (7-5) a concédé aux Capitales, uniquement lors de la cinquième manche. Ajoutons à cela l’erreur de Ryan Sandoval, fraîchement transféré de la formation québécoise aux Jackals, et on obtient une explosion de six points pour les hommes de Scalabrini.

Une seconde erreur de Sandoval deux manches plus tard est à l’origine de la rentrée au marbre de trois coureurs. T.J. White et Stayler Hernandez ont ensuite confirmé la victoire de Québec en claquant chacun un circuit, pour un total de trois points.

«On a saisi les occasions aujourd’hui [mardi], contrairement à hier [lundi]. J’espère qu’on va pouvoir bâtir là-dessus. Avec la foule en délire et le plaisir contagieux des gars, je souhaite qu’ils aient réalisé comment ça pourrait être trippant d’embarquer sur une séquence», a lancé Scalabrini tout sourire.

De son côté, le vétéran lanceur des Bleu-Blanc-Jaune, Scott Richmond (5-4) a été resplendissant sur la butte. Du haut de ses 39 bougies, l’artilleur a retiré huit frappeurs sur des prises en sept manches de travail et n’a échappé que deux coups sûrs et quatre buts sur balles. De quoi prouver qu’il est encore de calibre malgré son titre de plus vieil artilleur de la Ligue Can-Am.

Jackson a des ailes

Il faut donner le crédit au voltigeur Jhalan Jackson pour avoir donné le momentum aux siens en s’illustrant encore une fois au champ droit, juste avant la poussée offensive des locaux.

Il s’est permis de voler un circuit de trois points à David Harris en sautant par-dessus la clôture. Le numéro 48 est également parvenu à relayer la balle au deuxième but sur le même jeu, retirant Jay Gonzalez du même coup. Mentionnons qu’il a aussi permis à deux de ses coéquipiers de faire le tour des sentiers.

«Jackson est un joueur excitant, autant en défense qu’au bâton. C’était 1 à 0 pour nous, ça aurait pu tomber 3 à 1 [pour New Jersey] et la situation aurait été totalement différente. C’est sans contredit le moment tournant du match!», a louangé son gérant.

Les Capitales auront l’occasion de prendre les devants dans cette série face aux Jackals, mercredi soir, au Stade Canac.