/entertainment/tv
Navigation

Zeste nous mettra toujours en appétit

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Zeste compte nous faire saliver cet automne avec trois nouveautés gourmandes (L’atelier culinaire, Face-à-face familial et Gordon Ramsay : 24h en enfer), des compétitions relevées et des soirées thématiques À table!.

Propriété officielle du Groupe TVA depuis février dernier, la chaîne consacrée aux plaisirs gastronomiques conservera son «ADN bouffe», a assuré mardi Suzane Landry, directrice principale, chaînes et programmation de l’entreprise, alors que Zeste dévoilait sa grille horaire d’automne.

Camp d’entraînement

 

Anne-Marie Withenshaw et Chuck Hughes
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Anne-Marie Withenshaw et Chuck Hughes

 

Au cœur de celle-ci, L’atelier culinaire (vendredi, 19h, dès le 23 août) de Chuck Hughes et Anne-Marie Withenshaw emprunte des airs de camp d’entraînement festif en cuisine.

Des participants – d’origines très diverses, a-t-on tenu à spécifier – se joignent aux animateurs dans leur joli loft pour confectionner un festin élaboré. Au premier épisode, on prépare des dumplings à l’agneau et à la coriandre, des pierogis à la choucroute, une salade verte, croûtons de feta et vinaigrette aux herbes, et un dessert classique de la famille d’Anne-Marie Withenshaw, une pavlova aux agrumes.

Pendant que Chuck s’exécute avec le support d’un «sous-chef» désigné parmi les convives, en expliquant et en montrant ses techniques, Anne-Marie agrémente l’opération de commentaires sur les accessoires utilisés, le coût de la recette, son degré de facilité ou le caractère «instagrammable» du résultat final.

Loin d’être didactique, L’atelier culinaire prend des airs de séances de popote entre amis, dans une atmosphère relax, où on partage anecdotes et souvenirs liés à l’assiette.

À Face-à-face familial (lundi au mercredi, 20h, dès le 25 septembre), une docu-réalité australienne, six clans s’affrontent aux fourneaux. Puis, l’intraitable Gordon Ramsay bourlinguera à travers les États-Unis et débarquera dans des restaurants en difficulté pour leur donner un coup de «pep» et leur éviter la faillite, dans Gordon Ramsay : 24h en enfer (jeudi, 22h, dès le 22 août).

Dans la cinquième saison de Coups de food (vendredi, 22h, dès le 11 octobre), Sébastien Benoît découvrira de nouvelles adresses où bien manger avec 13 nouveaux invités, dont Anne Casabonne, Ève-Marie Lortie, Patrice Robitaille et Marc Hervieux.

Les soirs de semaine de Zeste auront tous leur thématique distincte (lundi «BBQ», mardi «péchés sucrés», mercredi «escapades culinaires», jeudi «resto-réalité» et vendredi «chefs d’ici»).

Enfin, les adeptes de Client mystère, Hell’s Kitchen et Opération sabotage auront des épisodes tout frais à se mettre sous la dent.

En croissance

 

Suzanne Landry
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Suzanne Landry

 

Les bons petits plats demeureront donc la raison d’être de Zeste, même si on pourrait aussi jaser nourriture à d’autres stations du Groupe TVA.

CASA, notamment, continuera de relayer l’indémodable franchise MasterChef, malgré sa spécialité dans la décoration, la rénovation et l’immobilier.

À Évasion, la programmation axée sur le voyage et le tourisme traitera bien sûr des coutumes alimentaires de différents pays. Mais c’est surtout à Zeste qu’on sustentera nos bonnes fourchettes. Groupe TVA détient également les marques addikTV, MOI&cie, Prise 2 et Yoopa, en plus de LCN et TVA Sports.

«On croit aux chaînes spécialisées», a indiqué Suzane Landry mardi, précisant à cet effet que les chaînes de Groupe TVA ont gagné 6% de parts de marché dans les dernières années.

Il est encore trop tôt pour évaluer l’impact de l’acquisition de Zeste par Groupe TVA aux mains du Groupe Serdy, son ancien propriétaire, mais chose certaine, son nouveau détenteur espère la faire croître toujours davantage.

«Actuellement, elle va bien, mais on veut qu’elle aille encore mieux», a noté Suzane Landry.

On compte sur la période de débrouillage de l’antenne, du 19 août au 19 septembre, pour faire le plein de nouveaux abonnés et, éventuellement, épicer encore davantage le menu.