/finance/business
Navigation

La Vie en Rose ouvre sa première boutique en Chine

La Vie en Rose va prendre de l'expansion à l'international.
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise québécoise de sous-vêtements féminins, la Vie en Rose, va ouvrir sa première boutique en Chine, à Guangzhou.

«D’ici les deux prochaines années, nous comptons ouvrir plusieurs boutiques physiques dans la ville de Guangzhou et prendre de l’expansion en Chine à partir de là», a expliqué par voie de communiqué Aurélie Daoust-Lalande, vice-présidente, stratégies et développement de l’entreprise.

Il s’agit de la première incursion de l’entreprise de lingerie sur le marché chinois. Elle exploite déjà des magasins franchisés dans 15 pays, mais il s’agit d’une première boutique de vente directe de l’entreprise à l’étranger.

«C’est un défi que nous étions prêts à relever que d’installer notre premier pied à terre en territoire chinois. [Ça sera] très important de bien comprendre comment le marché fonctionne pour pouvoir monter les assises de notre expansion», a mentionné François Roberge, président et directeur général de l’entreprise.

En parallèle à cette ouverture, les produits de la compagnie seront également en vente sur la plateforme chinoise de vente en ligne Tmall, leader du commerce en ligne en Chine.

Le magasin, qui se trouvera dans un centre commercial de Guanzhou, au nord de Hong Kong, sera inauguré le 30 août.

La Vie en Rose a été fondée en 1996 dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve de Montréal et compte 265 boutiques avec 3000 employés.