/news/health
Navigation

Mise en garde contre un produit miracle... équivalent à de l'eau de Javel!

Coup d'oeil sur cet article

Un «produit miracle» populaire vanté sur divers réseaux sociaux et vendu en ligne pour ses vertus curatives fait l'objet d'une mise en garde puisque sa consommation équivaut à avaler de l'eau de Javel.

Depuis de début de la décennie, l'Administration des médicaments et de l'alimentation (FDA) des États-Unis a lancé plusieurs mises en garde contre le produit Solution minérale miracle («Miracle Mineral Solution»), ou MMS. Elle a dû répéter l'exercice lundi, à la suite de différents rapports sur des problèmes de santé liés à sa consommation.

Le MMS est vanté pour sa capacité à guérir pratiquement tous les maux, incluant les cancers et le sida, en passant par l'autisme, l'hépatite et la grippe.

«Cependant, la solution, lorsque mélanger devient un dangereux javellisant qui peut causer de sérieux et potentiellement mortels effets secondaires», a tenu à avertir la FDA par communiqué.

Autrement dit, «ingérer ces produits, c'est l'équivalent de boire de l'eau de Javel. Les consommateurs ne devraient par les utiliser, et les parents ne devraient pas en donner à leur enfant», a fait valoir l'organisme.

La «Solution minérale miracle» vendue en ligne est généralement composée d'eau dans laquelle est dissout du chlorite de sodium. Or, pour activer le produit, le fournisseur recommande de le mélanger avec de l'acide citrique, par exemple provenant du jus d'un citron, avant de le boire. Certains vendeurs proposent aussi une solution d'acide citrique déjà préparée.

Ce faisant, la solution devient du dioxyde de chlore, un puissant javellisant utilisé comme désinfectant et pour blanchir la pâte de papier. Son ingestion peut causer de graves problèmes de vomissements et de diarrhée, menant à une déshydratation, laquelle peut entrainer une basse pression extrême, voire empêcher le foie de fonctionner, a détaillé la FDA.

Santé Canada avait déjà, elle aussi, émit des avis contre le MMS par le passé, notamment en 2015 après avoir saisi un tel produit en vente à Burin, à Terre-Neuve-et-Labrador.