/travel/quebec
Navigation

Îles-de-la-Madeleine: Des incontournables pour toute la famille

Coup d'oeil sur cet article

Avec ses quelque 300 km de plages, dont plusieurs regorgent de sable blanc digne des plus belles plages des Caraïbes, son grand air, ses falaises de grès rouge, son offre plus que complète en matière d’activités extérieures et ses habitants sympathiques, les Îles-de-la-Madeleine devraient définitivement faire partie de votre prochain projet vacances au Québec. 

Pour vous aider à le planifier, Le Journal vous propose plusieurs activités à faire en famille, alliant plaisir et plein air. 

Exploration des grottes 

Photo Agence QMI, Simon Clark

Un passage aux Îles n’est pas complet sans un arrêt à l’auberge la Salicorne, située à Grande-Entrée, qui en plus de proposer plusieurs types d’hébergement (voir encadré), offre une vaste gamme d’activités pour s’aventurer hors des sentiers battus. 

Parmi les plus populaires, l’exploration dans les grottes à la nage. Offertes selon la force des vents et des marées, les excursions dans les grottes se font en trois niveaux, soit débutant (accessible pour les enfants de 14 ans et +), intermédiaire et avancé. Munis d’une veste de flottaison, d’un casque et d’un habit isothermique, les participants se rendent à la nage dans la grotte, se laissant porter par le courant et les vagues. Au total, les amateurs de sensations fortes parcourent près d’un demi-kilomètre en mer, passant de grotte en grotte. 

Pêche aux coques 

Photo courtoisie, Auberge la Salicorne

Les jeunes enfants raffolent de la pêche aux coques, qui se déroulent à marée basse, dans le «cliff» de Grande-Entrée. Mais qu’est-ce qu’une coque ? Il s’agit d’un mollusque à coquilles ovale, semblable à la palourde, typique aux Îles-de-la-Madeleine. 

Ainsi, escortés par un guide, les participants apprennent à déterrer les coques, situées en bord de mer. C’est en repérant les petits trous dans le sable que vous trouverez votre profit, explique-t-on. Puis, on vous enseignera comment creuser doucement, tout autour du trou, afin d’y récupérer ledit mollusque. Les plus expérimentés utilisent un siphon pour les faire remonter à la surface. Puis, une fois la pêche terminée, c’est l’heure de manger, alors qu’on vous aidera à cuisiner votre récolte dans un petit poêlon portatif, pour le plus grand bonheur des enfants ! Au coucher du soleil, cette activité est un incontournable. Pour un peu de bien-être, la Salicorne offre aussi la possibilité de traverser à l’île Boudreau en embarcation, pour aller profiter d’un bain d’argile. La boue est ainsi prise à même la falaise et les participants se nettoient ensuite directement dans la mer. 

 Kayak en mer 

Photo courtoisie, Nigel Quinn

Le kayak en mer est également une activité signature de l’archipel. Disponible selon plusieurs itinéraires et durées (débutant à avancé), plusieurs excursions d’une durée variant de trois à huit heures sont offertes à l’auberge de la Salicorne et au Parc de Gros-Cap, pour ne nommer que ceux-là. Toutes les activités sont accompagnées d’un guide. 

Stand Up Paddle Board (SUP) au lever du soleil 

Photo courtoisie, école Cindy Hook

Très en vogue, le SUP est de plus en plus populaire aux Îles-de-la-Madeleine. La grande variété de plans d’eau, dont des lagunes (eaux peu profondes, parfait pour les débutants), ou en mer, offre plusieurs degrés de difficultés pour le SUP. En famille, entre amis ou même seul, il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience pour monter sur une planche de SUP. Chez Cindyhook, situé à Havre-Aux-Maisons, on offre même la possibilité de se rendre sur l’eau en SUP à temps pour le lever du soleil, lorsque l’eau est encore calme. 

Photo courtoisie, Auberge Paradis Bleu
Photo courtoisie, école Cindy Hook

Les lagunes de Pointe-Aux-Loups et d’Havre-aux-Basques sont prisées par les débutants. Pour une expérience encore plus complète, des cours de yoga sont aussi offerts sur la plage, avant d’affronter la mer sur votre planche. 

Fatbike dans les dunes 

Photo Agence QMI, Simon Clark

Les sportifs ne rateront pas la chance de s’aventurer dans les dunes de sable en bord de mer, au volant d’un fatbike. Plus demandant que sur la route, pédaler dans le sable au volant de ces vélos massifs à neuf vitesses deviendra rapidement « cardio ». Il faut toutefois respecter les sites ouverts au fatbike, puisque certaines dunes sont interdites de passage. La Dune du Sud est notamment très prisée pour ce type d’activité. Pour la location des vélos : Le Pédalier, à Cap-aux-Meules. 

Construction de châteaux de sable 

Photo courtoisie, TOURISME ILES-DE-LA-MADELEINE

Très populaire aux Îles, la construction de châteaux de sable attire chaque année des centaines de familles, prêtes à démontrer leur savoir-faire, armées de quelques chaudières et pelles en plastique. L’activité se déroule tous les lundis et mercredis après-midi, dès le mois de juillet, sur la plage du Parc de Gros-Cap. L’entrée est de 10 $ par adulte et de 8 $ par enfant. Pour les plus expérimentés et compétitifs, il y a la réputée compétition de châteaux de sable sur la plage du Havre-Aubert. 

Contes sur les quais 

Photo courtoisie, Auberge la Salicorne

Des veillées de contes et de chansons sur les quais sont aussi offertes pour tous, notamment à l’auberge de la Salicorne et au parc de Gros-Cap. Le concept est simple, alors qu’un conteur ou chanteur madelinot s’installe sur un quai pour gratter la guitare, ou raconter quelques bonnes histoires de pêche. Une belle façon de savourer les chaudes soirées d’été à la «Madelinot» ! 

Tour des Îles 

Photo courtoisie, Agence de location des Iles

Faire le tour des Îles-de-la-Madeleine est un « must » lors d’une visite sur l’archipel, que ce soit à minibus, à voiture ou même à scooter. Plusieurs auberges offrent gratuitement des tours, comme la Salicorne ou l’auberge jeunesse le Paradis Bleu. Il suffit d’un peu plus d’une heure pour faire les Îles, d’un bout à l’autre. Il est aussi possible de louer un scooter en fin de journée (Agence de location des Îles) pour se rendre contempler les paysages à couper le souffle, lorsque le soleil plombe sur les falaises. 

Pour se loger  

  •  Côté hébergement, les possibilités sont quasi infinies sur l’archipel, à condition de réserver à l’avance ! En plus des traditionnels campings et hôtels, plusieurs parcs et auberges offrent des sites originaux, faits sur mesure pour les petites familles. 
  •  À l’auberge la Salicorne entre autres, il est possible de passer quelques nuits dans une « tente bulle ». Chacune des trois petites habitations pressurisées est munie d’un lit grand format, d’une table, de chaises intérieures et extérieures. D’une grandeur de 12 par 14 pieds, la tente permet d’y déambuler debout. On peut également y ajouter un matelas supplémentaire, pour les enfants. 
  •  Au Parc de Gros-Caps, on offre plusieurs types d’hébergement, notamment en auberge et en prêt à camper, aussi appelé « glamping ». Ces petites maisons sont munies de deux lits superposés et d’un espace cuisine. Chaque unité possède son propre BBQ. Idéal pour les amateurs de camping, qui souhaitent avoir un peu plus de confort. 
  •  Ce même type d’habitations est aussi disponible à l’auberge jeunesse Paradis Bleu, une nouvelle arrivée aux Îles. Réservée à une clientèle plus jeune, l’auberge propose quand même un hébergement complet en « petites cabanes », situées à quelques pas de la réception. Chaque prêt-à-camper est muni de deux lits, d’une terrasse extérieure et d’un BBQ. 
  •  Pour un séjour des plus typiques, il est possible de louer une maison, alors que plusieurs Madelinots louent leur résidence lors de la période estivale. Vous aurez ainsi la chance de vivre l’expérience ultime, dans ces petites maisons colorées qui font tout le charme des Îles.  

À voir et à faire  

  •  Pour contempler des falaises rouges et des petites grottes : Dune du Sud. 
  •  Pour les petites maisons colorées : Havre-aux-Maisons. Pour une vue panoramique, escaladez la « Butte à Mounette ». Un petit 10 minutes bien investis ! 
  •  Pour un coucher de soleil à couper le souffle : Phare du Borgot, à Cap-Aux-Meules. 
  •  Pour une petite balade près d’une marina, sur une ruelle jonchée de boutique : Havre-Aubert. 
  •  Pour une des plus belles plages au Québec : La plage de la Grande Échouerie, où l’on retrouve plus de 8 km de sable chaud.