/news/currentevents
Navigation

Le décès de Cédric Gouillart officiellement reconnu par la justice

Le décès de Cédric Gouillart officiellement reconnu par la justice
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La Cour supérieure du Québec a officiellement reconnu, jeudi après-midi, le décès de Cédric Gouillart, un employé de la base militaire de Bagotville disparu depuis mai 2018.

Sa conjointe, Véronique Mercier, cherchait depuis des mois à obtenir un jugement déclaratif de décès pour pouvoir vendre des actifs de son mari et subvenir aux besoins de leurs deux filles. 

Le Code civil du Québec prévoit qu’un tel jugement est rendu 7 ans après la disparition d’une personne. Il peut l’être avant si la preuve est faite que le décès est certain. C’est manifestement la conclusion à laquelle en est venu le juge dans cette affaire. 

Une dispute funeste

Le 19 mai 2018, à la suite d’une dispute avec sa conjointe, M. Gouillart, 48 ans, a quitté la résidence familiale. Il n’a plus jamais été revu vivant. 

Dans les semaines qui ont suivi, des recherches ont été menées dans un vaste périmètre, couvrant des zones forestières traversées de sentiers pédestres. 

Les opérations s’étaient notamment concentrées aux abords du barrage Portage-des-Roches, à Saguenay. La résidence de la famille était située tout près.