/opinion/blogs/columnists
Navigation

Quizz secret pour les entrepreneurs en travaux publics

Road Signs
rstpierr - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

J’ai mis la main sur un quizz secret du gouvernement du Québec que les entrepreneurs en travaux public doivent réussir pour obtenir des contrats publics*. Le voici :  

  

1) En ville, pour vous rendre au travail vous allez :   

a) Utiliser le vélo.  

b) Utiliser les transports en commun.  

c) Utiliser votre auto et vous garer dans un stationnent payant, comme tous le monde.  

d) Créer des espaces de stationnement gratuits au milieu de la rue pour votre auto et celles de vos collègues parce que vous estimez que vous êtes au-dessus des lois de la circulation.  

Réponse : d  

2) Vous avez besoin de marteaux piqueurs géants. Vous allez :   

a) Les utiliser n’importe quand dans la journée.  

b) Les utiliser quand vous en aurez besoin sans planification.  

c) Les utiliser de préférence tôt le matin parce que l’air est frais.  

d) Les utiliser de préférence tard le soir parce qu’il fait moins chaud et que vous pouvez obtenir un taux horaire plus élevé.  

e) Toutes ces réponses  

Réponse : e  

3) Pour minimiser les désagréments aux citoyens qui vivent dans le voisinage du chantier vous allez :   

a) Utiliser des matelas antibruit ou des murs antibruit temporaires.  

b) Veiller à reboucher les égouts rapidement, même temporairement, pour éviter les mauvaises odeurs.  

c) Ah ! Ah ! Ah ! La bonne blague.  

Réponse : c  

4) Vous devez remplacer rapidement les égouts sur toute la longueur d’une rue. Vous allez donc :   

a) Engager une seule équipe, commencer les travaux à un bout de la rue et vous rendre jusqu’à l’autre.  

b) Ouvrir la rue au hasard.  

c) Engager deux équipes d’excavation et commencer les travaux au milieu du tronçon pour évoluer vers les deux extrémités de la rue.  

Réponse : a  

5) Des arbres bordent la rue sur laquelle vous travaillez. Vous allez :   

a) Les faire couper pour faciliter votre travail.  

b) Faire croire qu’ils sont malades pour justifier leur abattage.  

c) Faire croire qu’ils ne pourraient pas survivre avec les travaux que vous effectuez.  

d) Toutes ces réponses.  

Réponse : d  

6) Des élus s’inquiètent de votre travail :   

a) Vous les rassurez.  

b) Vous leur dites que le travail ne peut pas être effectué autrement ou qu’alors il faut payer plus.  

c) Cela n’a aucune importance, les villes manquent d’expertise compétente dans le domaine.  

d) Cela n’a aucune importance, la plupart des élus sont des ignorants complets dans le domaine.  

e) Toutes ces réponses.  

Réponse : e  

7) Vous êtes menacé de poursuites parce que vos travaux ont été mal faits, sont trop chers ou que les délais n’ont pas été respectés.   

a) Vous dites que des problèmes inattendus ont surgi.  

b) Ce n’est pas grave vos avocats sont meilleurs que ceux de la ville, qui de toutes manières, sont débordés.  

c) Vous pouvez compter sur la lenteur du système de justice et sur l’arrêt Jorden pour être acquitté.  

d) Les Québécois sont des bonnes pâtes .  

e) Toutes ces réponses  

Réponse : e  

8) Vous utilisez des cônes oranges. Vous allez :   

a) Les retirer dès que possible.  

b) Les réaménager le week-end lorsque le chantier est vide et que le passage est possible.  

c) Les retirer partiellement vers la fin du chantier lorsqu’il ne reste que des travaux mineurs à accomplir.  

d) Aucune de ces réponses.  

Réponse : d  

9) Lors d’un chantier en ville, pour aider les piétons, vous allez :   

a) Construire des passages protégés au-dessus des trottoirs.  

b) Éviter de bloquer les trottoirs.  

c) Bloquer les trottoirs et leur faire faire de larges détours parce que les piétons n’ont aucune importance.  

Réponse : c  

10) Lorsque vous travaillez à un chantier vous allez :   

a) Bien informer la population riveraine de l’échéancier détaillé.  

b) Expliquer les causes des retards éventuels à la population riveraine.  

c) Tenir la population au courant de l’évolution du chantier.  

d) Non, mais quoi encore ? C’est leur argent, leurs routes, leurs trottoirs, mais les citoyens n’ont pas à se prendre pour nos patrons, même s’ils le sont.  

Réponse : d  

  

* Le quizz est fictif, vous l’aurez compris.