/news/transports
Navigation

Échangeur interdit aux piétons à l’année... sauf les soirs des Grands Feux

Coup d'oeil sur cet article

Un échangeur de l’autoroute Dufferin-Montmorency est tellement prisé des piétons lors de la tenue des Grands Feux Loto-Québec que le ministère des Transports préfère en interrompre l’accès aux automobilistes à ses frais plutôt que de faire respecter sa propre réglementation qui interdit de circuler à pied à cet endroit.  

Cet été, le MTQ va débourser 13 500$ pour fermer complètement les accès de l’échangeur à la circulation automobile les six soirs de feux d’artifice à l’intersection du boulevard des Chutes et de l’autoroute, dans le secteur de Beauport.   

Cette somme sert notamment à l’installation d’une signalisation temporaire. Les soirs de spectacle, plusieurs policiers de la Sûreté du Québec font respecter les fermetures et s’assurent du maintien de l’ordre sur le site.   

Mesures préventives  

Ces entraves peuvent surprendre dans la mesure où le MTQ n’est pas partenaire des Grands Feux et que l’échangeur autoroutier est clairement interdit aux piétons et aux cyclistes en temps normal.   

Le MTQ ne fait pas la promotion de ces mesures spéciales, bien qu’elles soient en place depuis plus de cinq ans.   

«Les gens sont là d’une façon ou d’une autre, donc c’est une mesure de sécurité que le ministère a mise en place, afin de prévenir les incidents malheureux», explique Mila Roy, porte-parole du MTQ.   

 Le ministère considère que l’interruption de la circulation automobile est «justifiée» étant donné que, lorsque la météo est favorable, «il peut y avoir plusieurs centaines de personnes sur place».   

 Citoyens préoccupés  

Le Journal rapportait il y a quelques semaines que des citoyens sont préoccupés par la sécurité des piétons sur cette intersection.   

En excluant les six soirs de Grands Feux, l’endroit n’est pas adapté aux marcheurs et autres usagers vulnérables. On n’y trouve aucun trottoir, aucune place de stationnement et aucune traverse piétonnière. Des panneaux sans équivoque interdisent leur présence sur le viaduc.   

Pourtant, de l’autre côté de l’échangeur, un belvédère et un escalier sont aménagés et permettent d’accéder à un parc appelé «la pointe» par les citoyens.   

Ce dernier offre un magnifique point de vue sur le fleuve Saint-Laurent, si bien que de nombreux piétons et cyclistes n’hésitent pas à franchir les entrées et sorties d’autoroute pour s’y rendre, malgré l’interdiction en vigueur.   

Le MTQ n’a pas voulu commenter cette situation et n’a pu préciser à qui appartient le terrain en question près du fleuve.   

Le rôle d’évaluation municipal suggère que le terrain appartiendrait au port de Québec, mais ce dernier n’a pas été en mesure de le confirmer, vendredi. 

– Avec la collaboration de Philippe Langlois, Agence QMI.