/entertainment/comedy
Navigation

ComediHa! Fest-Québec: Pierre Hébert se paye la traite

L’humoriste livre son tout premier gala solo de manière très réussie

Coup d'oeil sur cet article

Pierre Hébert s’est payé la traite avec un Gala ComediHa! de calibre, vendredi soir, au Palais Montcalm. Son premier gala solo en carrière a été une véritable réussite. Et pourtant, la recette était bien simple: inviter tous ses amis et nous offrir du bon contenu, sans devoir tomber dans la démesure pour impressionner. 

Le premier critère pour être invité au gala de Pierre Hébert? Être son ami. Ce qui a eu un effet indéniable sur la soirée: l’ambiance amicale planait en coulisses et insufflait sur scène une atmosphère fort joyeuse qu’il n’aurait pu aller chercher autrement. 

Photo Annie T. Roussel

Dans le numéro d’ouverture, Sébastien Dubé, le barbu des Denis Drolet, est débarqué en «fée marraine» pour exaucer toutes les «demandes à l’univers» que pouvait lancer Pierre Hébert. C’est ainsi qu’ont défilé sur scène ses fantasmes, Annie Brocoli, Mahée Paiement, Marc-André Coallier, Olivier Primeau et des légendes du 281. 

Tous ovationnés 

Au chapitre des invités, le niveau d’excellence des numéros était d’une constance qu’on voit rarement dans les galas. 

L’humoriste Sam Breton a tout cassé.
Photo Annie T. Roussel
L’humoriste Sam Breton a tout cassé.

Sam Breton, un conteur hors pair avec son accent de région typique, est venu nous raconter «de la guenille pendant sept, huit minutes». L’humoriste a tout cassé, mettant la barre bien haute pour ceux qui ont suivi. Les festivaliers pleuraient de rire à entendre son numéro sur sa soirée de gardiennage chez un ami. 

Sans aucun complexe, Christine Morency a raconté avoir travaillé en 2012 pour des personnes en situation d’itinérance, avant d’entamer une histoire pas possible sur ses problèmes à la frontière américaine avec un douanier. 

Christine Morency et son humour sans complexe ont conquis les spectateurs.
Photo Annie T. Roussel
Christine Morency et son humour sans complexe ont conquis les spectateurs.

Un autre très bon ami de Pierre Hébert, Étienne Dano, a lui aussi ramassé une ovation après un numéro hilarant où il a offert le classique Pet pis répète en version Titanic, Saguenay et hip-hop. 

Luc Langevin a servi un impressionnant numéro de téléportation d’objets perdus qui impliquait le public, même si un pépin nous en a dévoilé un peu plus qu’il ne le fallait. 

Phil Roy se confie sur son anxiété 

L’humoriste Phil Roy a fait réagir avec un numéro sur l’anxiété, se confiant pour la première fois sur les crises de panique chronique qui l’affligent depuis neuf ans. 

Malgré le sérieux de la chose, il a raconté avec son sens du timing exceptionnel la fois où les ambulanciers sont débarqués chez lui. Il a évoqué la délivrance d’en parler aujourd’hui. «Il n’y a pas un médicament qui va accoter le numéro que je fais là», a-t-il laissé tomber. 

Avant l’entracte, on a eu droit à un sketch bonbon avec Marie-Claude Barrette, sous les traits d’une thérapeute colérique. Bonne comédienne, elle menait une thérapie de groupe délirante qui mettait en scène les comédiens Florence Longpré et Marc Beaupré, ainsi que Pierre Hébert. 

Photo Annie T. Roussel

La place des femmes en humour a été explorée par Mélanie Ghanimé. Ce n’est pas tant le numéro «scripté» de Michel Boujenah qui nous a ensuite fait crouler de rire, mais ses improvisations avec le public qui lui ont fait dépasser les huit minutes prévues. Matthieu Pepper est sans doute reparti avec plusieurs nouveaux fans, juste avant un Martin Vachon hilarant qui nous a montré son côté moins gentil. 

Émotions 

Après un gala où les rires se sont succédé, Pierre Hébert a conclu la soirée en nous tirant les larmes avec un des plus beaux numéros auxquels on a assisté dans les dernières années. 

Photo Annie T. Roussel

Il avait écrit une ode à l’amour et à la vie bouleversante, soutenue par une trame musicale jouée par neuf musiciens et une chorale. Un numéro de grand calibre, dont le but n’était pas d'aller chercher le rire, mais l’émotion. 

On souhaite déjà que Pierre Hébert et ses amis soient de retour l’an prochain.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions