/sports/hockey
Navigation

Kaapo Kakko a de grandes ambitions

Coup d'oeil sur cet article

La recrue des Rangers de New York Kaapo Kakko n’a toujours pas disputé un seul match de la Ligue nationale de hockey (LNH) en carrière, mais il s’est déjà fixé des objectifs élevés.

Deuxième choix au total du plus récent repêchage, l’ailier a exprimé le souhait d’évoluer au sein du même trio que l’attaquant Artemi Panarin la saison prochaine. Celui-ci a signé un contrat de sept ans avec les Blueshirts le 1er juillet et il jouera assurément sur la première ligne, probablement en compagnie du pivot Mika Zibanejad.

Aussi, Kakko a déjà hâte de côtoyer ses nouveaux coéquipiers et ne tarit pas d’éloges à l’égard de Panarin, qui a totalisé 28 buts et 59 mentions d’aide pour 87 points en 79 rencontres avec les Blue Jackets de Columbus en 2018-2019.

«Nous avons réalisé de très bonnes acquisitions et obtenu d’excellents joueurs, a commenté le Finlandais au site NHL.com, vendredi. J’ai regardé des matchs et des séquences de Panarin. C’est tout un joueur et c’est très bien de l’avoir avec nous. Je pense que nous serions efficaces ensemble et je crois que tout le monde cadrerait bien aux côtés d’un tel hockeyeur. Toutefois, je n’ai pas encore songé à quoi nos trios pourraient ressembler.»

Le vent dans les voiles

Kakko a toutes les raisons de se montrer optimiste. Au plan personnel, il s’est distingué dans la principale ligue élite de son pays natal, la Liiga. Avec 22 filets en 45 affrontements, il a établi une nouvelle marque de ce circuit pour le nombre de buts inscrits au cours d’une saison par un joueur de moins de 18 ans, surpassant les 21 réussites d’Aleksander Barkov de 2012-2013.

Également, le jeune homme a touché la cible six fois en 10 sorties lors du Championnat du monde tenu au printemps. Il veut maintenant faire sa place à New York, d’autant plus que son club souhaite connaître une campagne nettement supérieure à la précédente. La troupe de l’entraîneur-chef David Quinn a totalisé 78 points pour terminer au 12e échelon de l’Association de l’Est.

«Je pense qu’il faut reprendre là où j’ai laissé. Les Rangers m’ont choisi parce qu’ils aimaient mon jeu et je tente de miser sur mes forces. Selon moi, il y a un poste disponible pour moi, a-t-il émis. J’aimerais disputer le premier match [prévu le 3 octobre contre les Jets de Winnipeg au Madison Square Garden] et espérons que tout ira bien dès le départ.»