/sports/fighting
Navigation

L'avenir semble rose chez EOTTM

David Lemieux
Photo Agence QMI, Joël Lemay David Lemieux

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Eye of the Tiger Management (EOTTM) organisait ce samedi un entraînement public et l’occasion était belle pour le promoteur Camille Estephan de vanter le talent de ses plus éminents protégés.

Si David Lemieux est la principale vedette de l’organisation, EOTTM compte sur un intéressant bassin de 25 boxeurs, dont font partie Steven Butler et Arslanbek Makhmudov, qui se battront respectivement le 26 et le 28 septembre au Casino de Montréal.

Butler (27-1-1, 23 K.-O.) sera de la finale du gala du 26. On ne connait toujours pas son adversaire, mais le promoteur Camille Estephan a déclaré que ce serait un rival de taille pour son protégé.

«Steven a eu un combat d’importance aux États-Unis, à Las Vegas contre Vitalii Kopylenko, un ancien de l’équipe olympique d’Ukraine. Il avait beaucoup de pression sur ses épaules. Il a seulement 23 ans et déjà 30 combats. C’est un gars qui ressemble beaucoup à Lemieux, de par sa puissance et son côté spectacle.»

Butler avait vaincu l’Ukrainien avec difficulté alors qu’il avait été envoyé au tapis une fois durant le combat.

La patience avant tout pour Makhmudov

Pour sa part, Makhmudov, qui invaincu en huit combats, affrontera le Congolais Tshibuabua Kalonga (9-0-0, 5 K.-O.), champion continental d’Afrique. Estephan a une grande confiance envers le poids lourd et il croit que son prochain combat pourrait servir de tremplin.

«On apporte les éléments nécessaires pour bien le préparer à affronter un [Deontay] Wilder, un [Tyson] Fury ou un [Anthony] Joshua, un jour. [...] On veut s’assurer qu’il puisse rivaliser avec ces gars-là. Il a ce qu’il faut, mais ça prend un peu plus d’expérience», a-t-il dit.

«Il est très près du top 5 mondial. On ne veut pas précipiter les choses, on veut y aller une étape à la fois.»

«Pour gagner la course, ça prend le bon cheval, et on l’a, mentionne le promoteur. Il peut représenter le futur de la boxe québécoise pendant des années à venir. J’ai très hâte de le voir dans son prochain test, car ça en sera un bon».

En bref

L’entraînement public d’Eye of the Tiger s’est tenu tout près de l’église orthodoxe d’Antioche, dans le quartier Ahuntsic de Montréal. L’événement servait à amasser des fonds pour l’église, très prisée par la communauté libanaise de Montréal.

«Je suis Libanais d’origine, mentionne Estephan. Ils nous ont supportés dès le début de l’entreprise, ils achètent des billets et ils sont passionnés. Ils aiment les boxeurs et la boxe est un sport très populaire au Liban.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions