/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales remportent un festival offensif face aux Aigles

Les Capitales remportent un festival offensif face aux Aigles
Photo Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales de Québec avaient besoin d’une bonne performance pour conserver leur mince espoir de participer aux séries éliminatoires. L’offensive a saisi le message et a transporté l’équipe vers une victoire de 11 à 7 face aux Aigles à Trois-Rivières.

Dès la deuxième manche, les deux équipes se sont inscrites à la marque. Les gagnants ont ouvert le bal avec cinq simples, prenant ainsi les devants 2 à 0. Les Aigles ont toutefois créé l’égalité dès leur tour au bâton.

Après des circuits en solo de chaque côté en troisième manche, les Aigles ont pris les devants pour la première fois du match en quatrième manche.

Le jeu du chat et de la souris

En cinquième manche, les deux équipes ont continué de s’échanger l’avance. Après avoir vu Québec prendre les devants 6-4, Thomas Roulis a répliqué en frappant un circuit de trois points, son premier de la saison.

La riposte de la formation de la Vieille Capitale n’a pas tardé. Quatre points en sixième manche ont replacé les Capitales en avant 10-7. La troupe de Patrick Scalabrini n’a plus jamais regardé derrière dans ce deuxième match de la série face aux Aigles.

«Ce n’était pas le match auquel on s’attendait contre leur meilleur lanceur partant [Domenic Mezza]. Mais je suis évidemment très heureux du travail des gars et de la façon dont ils ont fait les ajustements durant le match», a mentionné l’entraîneur après la rencontre.

Contrairement à vendredi, la relève des Québécois a fait le travail. Ils ont blanchi les frappeurs des Aigles dès leur entrée dans le match en sixième manche.

«On est allé all out! On a sorti [Dustin] Molleken et [Jonathan] de Marte pour être certains de ne pas échapper celle-là, car on ne pouvait pas se le permettre», a indiqué Scalabrini.

Encore TJ White

Cette saison, TJ White est assurément le joueur le plus constant. Il a encore une fois été la bougie d’allumage de son équipe samedi. Deux circuits, un double, un simple et quatre points produits. Il ne lui manquait qu’un triple pour compléter le carrousel.

«C’est mon joueur de baseball préféré. Avant, c’était Tim Wallach, mais c’est rendu TJ White», a résumé Patrick Scalabrini.

En bref

Le troisième match de la série aura lieu dimanche, à 14h, toujours à Trois-Rivières.

Scott Richmond (5-4) sera sur la butte pour ce dernier match face aux Aigles.

Les Capitales seront de retour à Québec mardi pour entreprendre une série de trois matchs face aux Champions d’Ottawa.