/news/society
Navigation

Les Gingras célèbrent 350 ans d’histoire dans la province

Ils soulignent l’arrivée de leur ancêtre en Amérique

Pauline Marois famille Gingras
Photo courtoisie, Bernard Dagenais Au total, plus de 150 personnes ont pris part à la cérémonie sur la terre ancestrale des Gingras, dont l’ancienne première ministre Pauline Marois, qui a un grand-parent Gingras.

Coup d'oeil sur cet article

Les Gingras se sont offert tout un rassemblement familial, samedi, eux qui étaient quelque 130 membres de la famille élargie à marcher sur les pas de leur ancêtre commun, débarqué à Québec il y a 350 ans.

Charles Gingras a mis pied à Québec en 1669, mariant Françoise Amyot six ans plus tard. Le couple aura dix enfants, qui seront le fer de lance et le point commun de tous les Gingras d’Amérique, qui se comptent par milliers.

Ce week-end, quelque 130 membres de la famille élargie se sont donné rendez-vous à Saint-Augustin-de-Desmaures pour souligner cet héritage singulier.

Parmi ceux-ci apparaissait une illustre descendante, l’ex-première ministre Pauline Marois. Une autre figure publique liée à la famille, le lieutenant-gouverneur J. Michel Doyon, a dû annuler sa présence.

« Les deux ont un grand-parent Gingras », raconte Robert Gingras, l’un des organisateurs du rassemblement, initié il y a plus d’un an pour agglomérer des descendants des quatre coins du Québec.

Pèlerinage

Pour marcher sur les traces de leurs ancêtres, trois autobus bondés de Gingras ont sillonné des endroits marquants de l’histoire familiale, le parcours culminant avec une cérémonie sur la terre ancestrale du chemin Royal.

L’événement, qui a attiré le maire de la municipalité Sylvain Juneau et le député de Portneuf–Jacques-Cartier, Joël Godin, a permis de mettre à jour le monument érigé en 1960, afin d’y apposer une plaquette en l’honneur de Françoise Amyot, la matriarche de la lignée.

« La contribution des Gingras au Québec, juste en nombre, est énorme », souligne le président de la Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Bernard Juneau, qui présidait la cérémonie.