/sports/tennis
Navigation

Leylah Annie Fernandez perd sa demi-finale

Leylah Annie Fernandez perd sa demi-finale
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise Leylah Annie Fernandez a échoué dans sa tentative d’atteindre la finale du tournoi ITF de Vancouver, samedi.

Elle a perdu en demi-finale contre la Britannique Watson Heather, sixième tête de série, en deux manches de 7-6 (4) et 6-2. Il s’agissait des premiers sets qu’elle perdait lors de cette compétition. 

Lors du premier engagement, la Lavalloise de 16 ans a perdu son service dès le deuxième jeu, mais a cependant été en mesure de reprendre son dû dès que son adversaire a repris les balles. Les deux femmes n’ont plus perdu leur service du reste de la manche. Tirant de l’arrière 3-1 au bris d’égalité, Heather a haussé son niveau de jeu pour revenir de l’arrière et prendre la première manche. 

La gagnante a poursuivi sur sa lancée au deuxième set et Fernandez n’a pas été capable de suivre la cadence. Elle a ainsi été brisée à trois reprises, ce qui a, par le fait même, mis fin à sa belle semaine en Colombie-Britannique. 

Dans cet affrontement, la dernière Canadienne en lice a placé 62% de ses premières balles de service en jeu et a remporté seulement 63% des jeux disputés dans cette situation. Elle a également commis trois doubles fautes et n’a réussi aucun as. 

En finale, Heather se frottera à l’Espagnole Sara Sorribes Tormo, qui a vaincu la Hongroise Timea Babos en deux manches de 6-4 et 6-0. 

Chez les hommes, dans un match de double, le Canadien Adil Shamasdin et son partenaire, le Philippin Treat Huey, ont perdu face à la paire composée du Suédois Robert Lindstedt et du Britannique Jonny O’Mara. Les vainqueurs l’ont emporté en deux manches de 6-2 et 7-5. 

Les Canadiens ne font que passer à Winston-Salem 

Les représentants de l’unifolié prenant part aux qualifications du tournoi de Winston-Salem n’ont pas été en mesure de remporter leur match de premier tour. 

Taha Baadi, 18 ans, a baissé pavillon en deux engagements identiques de 6-4 face au Croate Borna Gojo, septième tête de série. 

De son côté, Filip Peliwo a été complètement dominé 6-1 et 6-0 par le Chypriote Petros Chrysochos. Il s’agit d’une certaine surprise car le Canadien était le cinquième favori du tournoi des qualifications.