/entertainment/tv
Navigation

Marc-André Grondin: «Félix a un passé trouble»

Marc-André Grondin: «Félix a un passé trouble»
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Dans la série Fragile, signée par l’auteur Serge Boucher, Marc-André Grondin prête ses traits à Félix. Rencontré sur le plateau de tournage, il nous parle de son nouveau rôle.

Marc-André, que peux-tu nous dire à propos du personnage que tu incarnes?

Félix a un passé trouble. Il est considéré comme le mouton noir de sa famille. Quand son père est décédé, il est allé vivre avec sa mère, qui a épousé un homme très riche, propriétaire d’une compagnie. Félix a un demi-frère et une demi-sœur, mais il sent qu’il n’a jamais été à sa place avec eux. Un sentiment de mal-être et une série de mauvaises décisions l’ont conduit en prison.

Comment est-il à sa sortie de prison?

Il y a passé quatre ans, et c’est long! Il a beaucoup changé, mais il n’a pas le choix de retourner dans sa petite ville, où tout le monde se connaît. Par exemple, quand il va au restaurant avec sa mère, les gens se retournent. Ils savent que c’est lui qui est allé en prison. C’est difficile. Ça sert à quoi d’avoir changé si les autres continuent de le voir comme il était? Lui se sent d’une certaine façon, mais les gens le perçoivent autrement. 

Félix n’est donc pas un mauvais garçon, il a simplement fait les mauvais choix...

Oui, c’est ça! Il a fait beaucoup de mauvais choix et il a perdu le contrôle. Il en a payé les conséquences et en est sorti grandi moralement et spirituellement. Il est reconnaissant de la deuxième chance qu’on lui donne et il ne veut pas s’installer dans le confort. Il veut se prendre en main. Évidemment, toutes sortes de rebondissements à la Serge Boucher s’ajoutent à ça.

Félix sort de prison, tout comme le personnage de Philippe que tu personnifiais dans L’imposteur. En quoi les deux hommes sont-ils différents?

Ce n’est pas du tout la même chose! À part le fait qu’ils ont tous les deux fait de la prison – pour des raisons complètement différentes –, ils ont peu en commun. Dans L’imposteur, Philippe était en mode survie, en mode réaction, et l’histoire se déroulait sur une très courte période de temps. Quant à Félix, il est beaucoup plus dans la spiritualité. Il veut savoir qui il est, comprendre comment sont les gens. Il est dans l’acceptation et le pardon. Il veut inspirer la bonté pour que les gens soient aussi bons envers lui.

Comment en vient-il à rencontrer Dominic (Pier-Luc Funk)?

Je ne peux pas vraiment le dire, mais quand il rencontre Dominic, qui est complètement différent de lui, une amitié se développe entre eux. Dominic est le seul qui regarde Félix comme il est maintenant et pas comme il était a priori. Cette amitié aide beaucoup Félix dans sa quête de rédemption.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer ce personnage?

Sa personnalité, sa façon d’être. J’aimais aussi le fait que ce soit en partie tourné en hiver. C’est rare qu’on voie l’hiver à la télévision, et ça donne de très belles scènes. Je suis content qu’on ait pensé à moi, parce que, étonnamment, on ne pense pas tant à moi, en télévision. On m’associe beaucoup au cinéma, mais j’aime ça, faire de la télé!

La série Fragile sera offerte en novembre sur Tou.tv Extra.