/entertainment/music
Navigation

Martin Deschamps revisite ses débuts

Martin Deschamps
Photo COURTOISIE Martin Deschamps

Coup d'oeil sur cet article

Il y aura bientôt 20 ans, le public québécois s’entichait de la ballade rock «Quand?» et, surtout, de son interprète, Martin Deschamps. Absent de l’espace médiatique depuis quelques années, mais toujours actif, le chanteur et auteur-compositeur refait surface avec une toute nouvelle version de son premier album, «Comme je suis».

Martin Deschamps se souvient comme si c’était hier de la première fois où il a entendu sa pièce «Quand?» à la radio, en 2000. Il roulait alors, en pleine tempête de neige, en direction de Thetford Mines, où il s’en allait donner une entrevue dans une radio de la région. Il garde aussi en mémoire le lancement de son premier album, «Comme je suis» – écoulé ensuite à 85 000 exemplaires – au Medley, à Montréal, la même année.

«À l’époque où les lancements étaient des événements "grands", évoque-t-il en ricanant. J’avais fait un petit bout avec Offenbach, mais en 2000, c’est là que les gens m’ont découvert sous mon propre nom, avec mes propres chansons. Après, les tournées qui ont suivi ont été fantastiques.»

Depuis, Martin Deschamps n’a jamais cessé de se produire en spectacle, même s’il a davantage évolué dans l’ombre récemment. Son dernier enregistrement, «Soulshine (Acoustic Sessions)» remonte à 2017.

Saveurs diverses

C’est le bonheur qui émane encore de ses souvenirs de début de carrière qui a motivé Martin Deschamps à entreprendre le projet «Comme je suis 2020», lequel se décline en deux temps, sur disque et en spectacle.

D’abord, le 13 septembre, le rockeur lancera l’album sur lequel il réinterprète ses 10 titres les plus marquants en duo avec des collègues qu’il estime, aussi amis de longue date.

Les morceaux revisités s’apprêteront «à la saveur des invités qui se sont prêtés au jeu», spécifie Martin Deschamps. Éric Lapointe prête ainsi sa voix à «Quand?», Florence K apporte sa touche latino à «Casanova», Marco Calliari s’approprie «Les rats d’la rue Chambord», et Damien Robitaille se colle à «Ma blonde est tellement» dans une version mambo.

Patrick Norman, Daniel Boucher, Les Respectables, Nanette Workman, Reney Ray et Angel Forrest sont aussi de la compilation, qui, promet Martin Deschamps, nous réserve plusieurs surprises.

Une onzième piste s’ajoutera de surcroît à la liste: avec sa fille, Lou Granger-Deschamps, 16 ans, Martin Deschamps entonne une composition intitulée «Peace and Love», dans laquelle il parle avec tendresse de «[son] oiseau moqueur [qui] va bientôt quitter le nid».

«Diplômée» de «La Voix Junior» en 2017, Lou s’adonne encore à la musique en guise de passe-temps, en reprenant les chansons d’Adele et Lady Gaga au piano, sans toutefois rêver à faire carrière sous les projecteurs. L’adolescente souhaite pour l’instant étudier à l’Université d’Ottawa, en communications.

«Elle a été bien encadrée à "La Voix Junior", les gens ont été gentils. Elle s’est fait beaucoup d’amis, avec ça. Ça n’a été que du positif. J’avoue que j’avais une certaine appréhension devant l’émission, mais ç’a donné une belle expérience de scène à ma fille», expose Martin Deschamps.

Quant à la tournée «Comme je suis 2020», elle se mettra en branle en février 2020, et Martin Deschamps espère écumer les festivals l’été prochain avec son nouveau spectacle, accompagné de quelques personnalités qui figurent aussi sur l’album.

On peut suivre la carrière de Martin Deschamps sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/Martin.Deschamps.FanPage/).