/world/middleeast
Navigation

Netanyahu se dit «pas impressionné » par des menaces du Hezbollah

Netanyahu se dit «pas impressionné » par des menaces du Hezbollah
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jérusalem | Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est dit samedi « pas impressionné » par un discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors duquel le dirigeant chiite libanais a menacé Israël. 

M. Nasrallah s’est exprimé à la télévision vendredi lors d’une cérémonie marquant le 13e anniversaire de la fin de la guerre de 2006 entre le Hezbollah et Israël. 

Cette guerre de 34 jours s’est soldée par la mort de 1.200 Libanais, en majorité des civils, et de 160 Israéliens, la plupart des soldats. 

« Si (Israël) entre dans le sud du Liban, vous verrez une vidéo en direct de la destruction des forces israéliennes », a averti cheikh Nasrallah. 

« Nous ne sommes pas impressionnés par les menaces de Nasrallah », a affirmé samedi Netanyahu dans un communiqué sur WhatsApp.  

« Il sait très bien pourquoi il les diffuse depuis les profondeurs de son bunker », a-t-il ajouté alors que Hassan Nasrallah, dont le mouvement est considéré comme « terroriste » par Israël, est rarement vu en public pour des raisons de sécurité.  

Dans une interview en 2014 accordée au journal libanais Al-Akhbar, le chef du Hezbollah avait déclaré qu’il changeait régulièrement de lieu pour dormir, en particulier depuis la guerre de 2006, tout en niant qu’il vivait caché.