/sports/hockey/remparts
Navigation

Des décisions difficiles à prendre pour Patrick Roy

Les prouesses de plusieurs recrues forcent la main de l’entraîneur des Remparts

Quebec
Photo Stevens LeBlanc L’entraîneur-chef Patrick Roy s’est montré éloquent envers les jeunes envoyés dans la mêlée pour le premier match hors-concours disputé dimanche après-midi, à Rimouski. 

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Roy et l’état-major des Remparts de Québec auront des décisions déchirantes à prendre au cours des prochains jours.

La victoire de 3 à 1 acquise aux mains de l’Océanic de Rimouski au Colisée Financière Sun Life dimanche après-midi lors du premier match préparatoire du camp d’entraînement a consolidé l’opinion du grand patron à l’égard de certaines recrues, tandis que d’autres s’invitent de plus en plus dans le portrait.

« On a vu la continuité de ce qu’on avait vu durant la semaine. On a vu une bonne intensité et un bon niveau de compétition [...] Je ne m’attends pas à ce qu’ils soient parfaits. D’ailleurs, j’espère qu’ils ne seront pas parfaits parce que le but est de leur enseigner des choses.

« Ce qu’on leur a demandé, c’était surtout sur le plan de la compétition. On voulait voir des joueurs qui, même quand ils échappaient la rondelle, donnaient un deuxième effort pour la récupérer, et des joueurs qui allaient au filet », a expliqué l’entraîneur-chef et directeur général au bout du fil.

Sato et Gaucher marquent

Le choix de première ronde (8e au total) au dernier repêchage, Nathan Gaucher, le Japonais Yu Sato et Daryk Plouffe-Dubé, une sélection de septième tour en 2018, ont secoué les cordages dans ce rendez-vous outrageusement dominé par Québec 42-15 au chapitre des tirs. Les gardiens Emerik Despatie et Thomas Boucher se sont partagé le boulot.

Si ces patineurs se sont démarqués, les jeunes loups en défense ont aussi eu leurs mots à dire, selon Roy, qui a une fois de plus sorti l’encensoir en parlant d’Édouard Cournoyer et de Charle Truchon.

« On a vu pas mal ce qu’on voulait voir. J’ai adoré Gaucher, [Jacob] Melanson, Sato. J’ai adoré [Félix] Bédard. Je te dirais que les jeunes en général ont très bien joué. En défense, Truchon, Cournoyer et [Olivier] Archambault ont très bien joué, ce n’est que de bonnes nouvelles », a dit Roy.

Les performances de Truchon, qui a été réclamé en deuxième ronde sur le plancher du Centre Vidéotron au mois de juin, commencent d’ailleurs à compliquer la tâche de Roy pour la formation de son alignement.

« Un gars comme Truchon, il va falloir qu’il joue. Il faut qu’il ait de la glace. On voulait se faire forcer la main et c’est ce qui arrive. On va continuer à le regarder dans les prochains matchs. Il y a des décisions qui n’étaient peut-être pas prévues au départ, mais qu’on craignait de [devoir prendre] », a précisé le numéro 33.

Annonces à venir

Avec 36 joueurs toujours au camp les Remparts procéderont à une nouvelle vague de retranchements lundi. La liste devrait être rétrécie à moins d’une trentaine de patineurs. Québec affrontera de nouveau l’Océanic demain soir au Complexe sportif multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions