/news/consumer
Navigation

Où trouver les meilleurs rabais pour la rentrée?

Le comparatif réalisé par Le Journal montre qu’il vaut mieux magasiner les fournitures scolaires

Parents fournitures scolaires
Photo Dominique Scali

Coup d'oeil sur cet article

La lutte est chaude cette année entre les aubaines sur les fournitures scolaires des différents magasins, au point où la facture totale payée chez Jean Coutu risque de ressembler à celle chez Walmart. Le Journal a répertorié le prix d’une vingtaine d’effets scolaires d’une liste d’achat typique chez six vendeurs, afin d’identifier l’endroit le plus avantageux où faire ses emplettes de la rentrée.  

Démarche  

Le Journal s’est rendu dans cinq magasins à Montréal : Bureau en gros, Dollarama, Jean Coutu, Provigo et Walmart ont été visités le 14 août. Costco et Pharmaprix ont été rejetés pour le trop petit nombre d’items trouvés sur place à cette date. Les prix avant taxes relevés en magasin ont été remis sur une même unité de mesure puisque les formats varient. Par exemple, on retrouve le prix d’un seul crayon à mine, même s’il est normalement vendu en paquet. Seulement le prix le plus bas de chacune des chaînes a été retenu à des fins de comparaison. Pour ce qui est d’Amazon.ca, la recherche internet a été effectuée les 13 et le 14 août. Seuls les produits livrés gratuitement lorsque l’addition dépasse 35 $ ont été notés. Les prix peuvent avoir changé entre le moment de la recension et la publication de l’article.  

JEAN COUTU ET WALMART SORTENT DU LOT  

Les pharmacies Jean Coutu remportent la palme des aubaines cette année en raison de leur grand nombre de prix imbattables. C’est toutefois chez Walmart que la facture totale pour notre liste est la plus basse, à quelques dollars près. Pour un même nombre d’articles, le prix est semblable chez Dollarama, mais il y a au moins deux produits que Le Journal n’a pas pu trouver.   

ATTENTION AU DÉSORDRE  

Êtes-vous certain du prix de l’article que vous avez mis dans votre panier ? L’exercice réalisé par Le Journal comporte une marge d’erreur à cause du chaos qui règne déjà dans certains magasins. Chez Walmart, les cartables de 2 pouces Hilroy étaient par exemple placés dans des boîtes étiquetées à 3,77 $ à certains endroits et à 4,97 $ ailleurs dans le commerce.   

BUREAU EN GROS INCONTOURNABLE  

Bureau en Gros offre plus de prix imbattables que Walmart et autant que Jean Coutu. Mais en fin de compte, la facture y est plus élevée d’une dizaine de dollars, a constaté Le Journal. Cela semble être dû à certains produits dont les prix sont nettement au-dessus des compétiteurs, comme la boîte de 16 marqueurs Crayola. En revanche, le spécialiste de la papeterie offre différentes qualités de cartables et une grande variété de couleurs de duo-tangs. Les cinq parents rencontrés chez Walmart et Jean-Coutu avaient d’ailleurs tous l’intention de se rendre chez Bureau en Gros pour compléter leurs achats.   

AMAZON PAS DANS LA COURSE  

Le géant de la vente en ligne parvient rarement à égaler les rabais des détaillants, selon les recherches du Journal. Par exemple, même en achetant une boîte de 50 duo-tangs de couleurs assorties, le prix à l’unité revient plus élevé que dans tous les autres magasins visités. Le Journal n’a toutefois pas considéré les articles usagés offerts par des vendeurs privés sur le site ni ceux qui affichaient des frais de livraison.   

PRIX ÉGALÉS  

Walmart et Bureau en Gros offrent une politique de «prix concurrentiels» ou de «garantie de prix», selon leur circulaire. 

LA FACTURE PARFAITE   

  

Le Journal a retenu les items qui revenaient le plus souvent sur cinq vraies listes d’école, tant du primaire que du secondaire. Voici le montant le plus bas qu’il serait possible de payer pour cette liste... à condition d’être prêt à se rendre dans cinq magasins différents.  

  •  Total: 31,40 $ (avant taxes)  

Pas le choix de faire plusieurs magasins  

Lesley Roycroft et ses enfants Ireland et Declan, rencontrés chez Walmart. 
Photo Dominique Scali
Lesley Roycroft et ses enfants Ireland et Declan, rencontrés chez Walmart. 

Les parents doivent souvent passer par plusieurs magasins pour arriver à cocher tous les articles de leurs listes scolaires, que ce soit pour payer moins cher ou pour répondre aux exigences précises des enseignants.   

«Nous n’avons pas trouvé tout ce que nous cherchions. Les articles sont tout mélangés», soupire Mali Hadley, un père de famille rencontré dans un Walmart de Montréal jeudi.   

«Je préfère ne faire qu’un seul magasin, mais l’an passé j’ai eu de la difficulté à trouver toutes les couleurs de duo-tang demandées», avoue Lesley Roycroft, mère de trois enfants.   

Pas de voiture  

Pour ceux qui cherchent à s’en sortir avec la plus petite facture possible, il faut aussi combiner les aubaines des différents détaillants, comme Le Journal a pu le constater à la suite de sa compilation.   

Le hic, c’est que les parents les plus démunis n’ont souvent pas de voiture et ne peuvent donc pas multiplier les arrêts, observe Mona Gittens-Williams, chargée de projet pour l’organisme Partageons l’espoir.   

Le Dollarama, avec ses petits prix et sa proximité géographique, leur est parfois accessible.   

«Mais ils ne vont pas trouver tout ce qu’il y a sur la liste», remarque-t-elle.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions