/finance/business
Navigation

Un développement de 40 M$ à la place de l’ancienne Scierie Leduc

Le promoteur a l’intention d’y construire un important quartier résidentiel

Coup d'oeil sur cet article

 Les anciennes installations de la Scierie Leduc, à Saint-Émile, disparaîtront du paysage au cours des prochains mois. Le groupe immobilier Constructions Beaubois souhaite y développer un important quartier résidentiel.

 Au cours des derniers jours, le promoteur de Québec a acheté les terrains ainsi que d’autres lots à proximité dans une transaction de 3,9 M$ avec une société appartenant à Papiers White Birch, peut-on lire dans des documents publics. 

 La Scierie Leduc, qui comptait 75 travailleurs, avait fermé ses portes en 2016, en raison notamment des difficultés que traversait l’industrie du bois. La direction jugeait également que les coûts nécessaires pour mettre à jour ses équipements étaient trop élevés. 

 Les travaux pour le nouveau développement immobilier qui longera aussi une portion de la rue Auguste-Renoir devraient commencer au printemps prochain par l’aménagement de nouvelles rues dans le secteur. 

 La facture totale du chantier devrait osciller entre 35 et 40 millions de dollars, estime Constructions Beaubois, qui n’a toutefois pas encore statué sur le nombre final d’unités qui sortiront de terre au cours des prochaines années. 

 Résidentiel et commercial

 «C’est certain que cela va être un développement résidentiel. De l’unifamiliale, des maisons en rangées et des jumelés. Il y a aussi un espace commercial à proximité de l’entrée de l’ancienne usine», explique le président de l’entreprise, Samuel Boiteau. 

 «Actuellement, nous regardons ce qu’on sera en mesure de faire avec la Ville. C’est un terrain de plusieurs centaines de milliers de pieds carrés. Il y a toutefois des portions qui ne sont pas développables», poursuit l’homme d’affaires. 

 Si tout se déroule selon les plans du promoteur, les installations de l’usine devraient passer sous le pic des démolisseurs d’ici la fin de l’année. Le développement devrait être réalisé en plusieurs phases qui varieront en fonction de la demande. 

 En moyenne, par année, Constructions Beaubois réalise des projets d’une valeur allant de 15 à 20 M$. L’entreprise, qui compte une quarantaine d’employés, a des développements à Boischatel, Donnacona, Pont-Rouge et Saint-Étienne-de-Lauzon. 

 Un nouveau quartier à Saint-Émile  

  •  Anciens terrains de la Scierie Leduc fermée en 2016. Ils ont été vendus pour 3,9 M$. 
  •  Développement à venir d’une valeur entre 35 et 40 M$. 
  •  Constructions Beaubois souhaite construire de l’unifamiliale, des maisons en rangées et des jumelés.