/news/currentevents
Navigation

Un psychologue radié six mois pour entrave

Un psychologue radié six mois pour entrave
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Un psychologue de Québec est radié pour une période de six mois, pour avoir entravé le travail du Conseil de discipline de son ordre, en repoussant le processus d’enquête le visant.

Le Conseil de discipline de l’Ordre des psychologues n’a ainsi pas retenu la proposition du psychologue Richard Lachance, qui exerce sur le boulevard René-Lévesque, qui estimait pour sa part qu’une amende de 2500 $ était justifiée.

Dans une décision rendue le 7 août dernier par le Conseil, la syndique adjointe rapporte que Richard Lachance a décliné au moins huit demandes de rencontres, qui avaient pour but d’enquêter sur ses agissements à la suite de la plainte d’un client.

En avril 2018, un homme s’est plaint « du fait que dans le cadre d’une entrevue, le psychologue l’aurait informé du “polyamour” lorsqu’il a raconté que sa conjointe avait eu une aventure extraconjugale ».

À ce jour, l’enquête liée à cette plainte n’a jamais pu se réaliser, puisque M. Lachance n’a pas donné suite aux demandes de son Ordre, peut-on lire.

Lors d’une audience à Québec en juillet, il a admis qu’il évitait ces entrevues notamment pour ne pas « nuire » à son autre cause en cours, alors qu’il est aussi visé par une plainte datant de février 2015, lui reprochant des inconduites sexuelles à l’égard de deux patientes.

Six avocats et plusieurs reports

Ainsi, au cours des derniers mois, il a multiplié les reports et changé six fois d’avocats, soutient la syndique adjointe de l’Ordre, Suzanne Castonguay. Elle ajoute d’ailleurs « n’avoir plus confiance en ce psychologue ».

Les audiences liées à la plainte pour inconduites sexuelles doivent avoir lieu au mois d’octobre prochain. Dans cette cause, il fait aussi face à un chef de violation du secret professionnel de même qu’un chef de conflit d’intérêts.