/news/society
Navigation

Capitales Médias en difficulté: inquiétude et incrédulité chez les lecteurs

Capitales Médias en difficulté: inquiétude et incrédulité chez les lecteurs
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUÉBEC

Coup d'oeil sur cet article

Onde de choc dans plusieurs régions du Québec, au lendemain de l’annonce du premier pas vers la faillite du Groupe Capitales Médias.

Plusieurs lecteurs des quotidiens du groupe peinent à croire qu'ils pourraient perdre une de leurs sources d’information régionale.

Voici quelques réactions récoltées dans la rue.

Québec (Le Soleil)

«Force est d’admettre qu’au niveau des médias, il y a des changements majeurs depuis plusieurs années, avec le web, avec les autres nouvelles technologies. On n’a pas le choix de tourner la page tranquillement, mais c’est triste. Une triste nouvelle.»

«[Le Soleil] fait partie des meubles, comme on dit. Je suis vraiment surprise, mais, avec les médias sociaux, le numérique, il faut s’attendre à ça.»

«J’ai peine à croire que ça peut être possible. Il faudrait essayer de tout faire pour ne pas que ça arrive.»

Mauricie (Le Nouvelliste)

«Étant donné tous les réseaux sociaux, toutes les façons qu’on peut communiquer de l’information, on n’est à peu près pas surpris.»

«J’espère qu’ils ne partiront pas, c’est le journal local. Ce serait plate pour tout le monde.»

«Ce serait dommage, parce que c’est vraiment l’écho de notre région, notre municipalité, les autres environnantes. C’est très, très important. Les nouvelles de Montréal, on peut les voir à la télé, mais ça ne nous concerne pas toujours. Les problèmes sur les routes à Montréal et Trois-Rivières, ce n’est pas le même truc.»

Saguenay–Lac-Saint-Jean (Le Quotidien)

«Je n’aimerais pas ça, qu’ils arrêtent. Franchement, c’est dans ce journal qu’on a les nouvelles les plus récentes de notre région.»

«On ne peut pas se passer de ça, c’est de l’information régionale, c’est intéressant.»

«Je préférerais qu’ils conservent Le Quotidien et les autres journaux, mais ça fait longtemps qu’ils ont des difficultés.»