/news/currentevents
Navigation

La famille d'un Saguenéen détenu à Dubaï rencontre la ministre Freeland

Coup d'oeil sur cet article

La famille d'André Gauthier, ce Saguenéen détenu aux Émirats Arabes Unis depuis plusieurs années, devait rencontrer mardi soir la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Deux des frères du prisonnier, Normand et Pierre Gauthier, attendaient cette rencontre depuis des années.

«C'est la meilleure personne au Canada pour intervenir», a dit Normand Gauthier.

«C'est l'une des meilleures négociatrices au monde, la 37e selon Forbes, a renchéri son frère Pierre. Si elle peut mettre son talent au service de notre frère, c'est super!»

André Gauthier, 65 ans, originaire de La Baie, est incarcéré à Dubaï. Il fait appel d'une condamnation de huit ans pour avoir fraudé sa compagnie minière de plusieurs dizaines de millions de dollars. Il clame toujours son innocence.

Il est détenu en permanence depuis juin dernier, après avoir tenté, selon les autorités, de quitter le pays de façon illégale.

La famille Gauthier implore le gouvernement de Justin Trudeau d'intervenir depuis près de trois ans. Elle mise davantage sur la voie diplomatique que sur le système de justice des Émirats Arabes Unis.

«Si elle (la ministre, NDLR) pouvait appeler André, on aimerait bien ça», a dit Pierre Gauthier.

«Ça montrerait à André qu'elle est sérieuse. Ensuite, on aimerait que le Canada mette sur pied un comité de négociations, avec des têtes dirigeantes.»

Est-ce ce une rencontre de courtoisie inspirée par l'approche de la campagne électorale? Peu importe pour la famille.

«Ils peuvent gagner des points s’ils agissent avec efficacité, estime Normand Gauthier. On espère qu'ils saisiront l'occasion de se faire du capital politique!»

Les autorités fédérales ont fait savoir aux Gauthier en fin d’après-midi, mardi, à quel endroit la rencontre aurait lieu, leur demandant la plus grande discrétion à ce sujet.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions