/opinion/blogs
Navigation

Tramway: l'heure de la tétée

Vous allez payer un jour...

Tramway: l'heure de la tétée
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Appuyé par les pogos de la révolution et les bobos des gazettes, le tramway surgira donc du sol de la capitale bien avant qu’un tunnel ne passe sous le fleuve.  

Cette victoire éclatante de la gauche mini-minoritaire était pourtant impossible à prévoir quand la CAQ a pris le pouvoir... Mais François Legault est si sensible aux intérêts de Bombardier qu’on n'aurait pas dû, tous, sous-estimer sa volonté de dépenser...  

Risquant d'être qualifié d'économe, Justin Trudeau a donc décidé, lui aussi, de faire pleuvoir les dollars qui manquaient à la fière capitale de la péréquation... Elle-même sera un jour confrontée à ses factures mais les acteurs du moment auront judicieusement quitté la scène...  

Tramway: l'heure de la tétée
Photo d'archives, Jean-Francois Desgagnés

C’en est presque drôle, non? Vous vouliez un pont? Vous aurez d’abord un tramway. Et un tunnel puisque vous tenez à un 3e lien!   

Un pont sous-marin en quelque sorte, et qui sera un monument additionnel à la gloire du génie civil québécois, une autre confirmation de la tradition des budgets défoncés.  

Le prix de cet improbable souterrain sous l'eau est inconnu mais cela suffit à faire grimper les chroniqueurs ferroviaires sur leurs plus grands chevaux.  

Tout ça est d’un comique consommé alors que l’inénarrable Rémy Normand, le faux-bourdon du conseil de bande de Québec, avouait récemment qu’on ne sait pas combien coûtera vraiment le fameux tramway de Québec...   

Au premier contrat accordé, le dépassement atteint 35%: 30 millions au lieu de 22! Et ne parlons pas des grosses payes qui s’alignent peu à peu au mur des futures célébrités municipales...  

À l’ère du journalisme sociocommunautaire et des réponses sans questions, la brigade légère médiatique n’a pas sourcillé devant cet aveu qui n’augure pourtant rien de bon pour les contribuables... Son silence reste tout de même éloquent.  

Tramway: l'heure de la tétée
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Autrement utile, ce fameux tramway permettra à Justin Trudeau, l’Abribus des Idées, de se faire valoir auprès des soi-disant progressistes écolos, chez les fonctionnaires sensibles aux gadgets et chez les habitants du sous-sol de papa et maman...   

Dans ce pays dépouillé peu à peu de sa mémoire, on oublie que le même homme a fait acheter un pipeline de plusieurs milliards dans l’espoir d’y faire pomper du pétrole...  

Mais il est invariablement pardonné par l’alliance de la guimauve avant-gardiste.  

Il était tout de même difficile de ne pas rire de la conférence de presse tenue à Québec par cet improvisateur professionnel qui, promettant 1,2 milliard pour un OVNI électrique, disait «investir dans la classe moyenne»...   

Elle lui rit au nez, la classe moyenne! Elle devine bien ce qui l’attend. Elle connaît le prix des égo surdimensionnés.  

Mais telle est la petite vie politique, en 2019, dans la province d'une nation qui nourrit les idées de grandeur de sa capitale au sein d’une fédération allaitante...