/finance/business
Navigation

Vente à Air Canada: Transat répond à Pierre Karl Péladeau

Vente à Air Canada: Transat répond à Pierre Karl Péladeau
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | L’offre d’achat pour Transat déposée par Air Canada «est dans le meilleur intérêt de Transat et de ses parties prenantes», a réitéré mardi le voyagiste québécois, au lendemain d’une sortie de l’homme d’affaires québécois Pierre Karl Péladeau.

Ce dernier, qui possède 1,6 % des actions de Transat, a fait savoir lundi qu’il s’opposera à la vente de la compagnie aérienne montréalaise à Air Canada lors de l’assemblée extraordinaire à ce sujet. Il a aussi souligné qu'il a réuni autour de lui «de solides partenaires établis et de renommée internationale et ils ont travaillé à l'élaboration d'une offre d'achat potentielle d'Air Transat».

Le conseil d’administration de Transat a toutefois répondu qu’il n'y a présentement «aucune offre pour l'acquisition de Transat par M. Péladeau ou l'un de ses partenaires d'affaires».

«Essentiellement, étant donné qu'aucune autre offre n'a été reçue, nos actionnaires ont le choix entre d'une part, recevoir une contrepartie en espèces de 18 $ pour chacune des actions de Transat qu'ils détiennent, ou d'autre part, faire face aux risques associés avec la mise en place du plan stratégique indépendant de Transat», peut-on lire dans un communiqué publié mardi matin.

Par conséquent, le conseil d’administration recommande aux actionnaires de voter en faveur de la résolution spéciale approuvant le plan d'arrangement avec Air Canada.

À ce jour, l'offre d'Air Canada est de 720 millions $.

Lundi, Pierre Karl Péladeau a invité les trois plus importants actionnaires d'Air Transat – le gestionnaire de fonds montréalais Letko Brosseau, le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec – à voter contre la transaction. Il craint que l’intégration des activités d’Air Transat dans celles d’Air Canada entraînera des conséquences négatives, dont la fermeture du siège social du voyagiste québécois à Montréal.