/news/politics
Navigation

Crise des médias: Legault invite les Québécois à s’abonner aux journaux

Leur survie passe aussi par les citoyens, croit Legault

Coup d'oeil sur cet article

Devant la crise qui menace la survie de nombreux quotidiens régionaux, le premier ministre François Legault invite « tous les Québécois à s’abonner à des journaux ».  

À l’heure où plusieurs s’inquiètent pour la survie de nombreux médias régionaux, dont ceux du Groupe Capitales Médias, qui s’est placé sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers, le premier ministre a plaidé que leur survie relève d’une responsabilité partagée entre les gouvernements et les citoyens.

« Les médias sont essentiels et les Québécois doivent comprendre qu’on a besoin des médias d’ici pour s’informer. Ça fait partie de la démocratie, ça fait partie de notre société », a exposé le premier ministre, lors d’une mêlée de presse au Parlement.

Selon le nombre de journalistes

M. Legault a expliqué que le « prêt temporaire » de 5 M$ consenti à Capitales Médias permettra aux six quotidiens du groupe de poursuivre leurs activités jusqu’au dépôt d’un programme d’aide générale aux médias, cet automne.

« Il sera équitable, a-t-il assuré. Il devra s’appliquer à tous les médias dans toutes les régions du Québec. »

Le premier ministre a laissé entendre que le financement accordé à chaque média variera selon la taille de la ville où il se trouve, la formule de propriété et le nombre de journalistes. « Ce qu’on souhaite, c’est qu’il y ait le plus de journalistes possible d’embauchés dans les médias », a dit M. Legault.

Géants du web

Pour ce qui est des géants du web comme Facebook, vers qui filent les précieux revenus publicitaires, le premier ministre voit mal comment le gouvernement pourrait s’en passer.

« Pour rejoindre la population, bien on va là où est la population, a-t-il soutenu. Ce ne serait pas réaliste que quelqu’un pense qu’on pourrait contourner ces médias-là. »

Le 2 mai dernier, l’Assemblée nationale a pourtant adopté à l’unanimité une motion exigeant du gouvernement « une réelle exemplarité dans ses dépenses publicitaires, afin de contrer l'exode des revenus publicitaires des médias traditionnels vers les plateformes numériques étrangères ».

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions