/portemonnaie/business
Navigation

Les 18-34 ans donnent du mordant au Beyond Meat

Les 18-34 ans donnent du mordant au Beyond Meat
Crédit Photo: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Être un carnivore qui ne mange pas de viande, c’est la nouvelle mode. Si, comme nous, tu as déjà essayé un burger Beyond Meat et que t’as aimé ça, sache que nous ne sommes pas seuls. La viande aux protéines végétales a pris son envol au Canada et, d’après un récent rapport d’Angus Reid, elle prospère grâce aux jeunes.

En effet, 58% des Canadiens entre 18 et 34 ans ont tenté le Beyond Meat parmi lesquels neuf sur dix en ont apprécié le goût. Pour l’ensemble de la population, seuls 39% ont essayé l’alternative végane.

Les substituts végétaux de la viande sont, pour la plupart des Canadiens, partis pour rester. Alors que 45% pensent que ce n’est qu’une phase et que l’on reviendra vite fait bien fait au bon vieux steak Angus, les 55% restants croient que c’est une pratique durable qui sera de plus en plus répandue avec le temps.

Cette dernière statistique atteint les 70% chez les 18-34 ans. Et parmi nous, presque une personne sur deux serait prête à en reprendre dans les trois prochains mois. D’autant que près de quatre milléniaux sur 10 voudraient diminuer leur consommation de viande.

Cette volonté serait motivée à plus de 60% par des considérations environnementales et de protection des droits animaliers. 

À mesure que la consommation de Beyond Meat devient plus fréquente qu’elle est appréciée par les consommateurs une question est soulevée : Quel sera l’impact sur l’économie nationale? Surtout que la majorité des gens trouvent le prix des alternatives à la viande raisonnable.

À ce propos, les avis sont partagés. Si près de 44% de la population ne savent pas quel pourrait être l’impact des substituts à la viande sur l’économie, plus d’un tiers pensent que cela aura une incidence positive contre 21% qui restent plus pessimistes.

Quelle que soit la réponse, ce n’est pas les vaches qui vont se plaindre.

 


 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux