/news
Navigation

L’investissement non résidentiel a augmenté de 37%

Coup d'oeil sur cet article

Les investissements non résidentiels ont démarré sur les chapeaux de roue au premier semestre de 2019 dans la grande région de Québec, incluant Lévis, avec une somme de 674,7 M$, soit une hausse de 37 %, par rapport à la même période l’an dernier.

Pendant ce temps, les investissements non résidentiels pour l’ensemble du Québec ont augmenté de 18 % pour s’élever à 6 G$.

D’après Québec International, les investissements dans le secteur industriel ont connu la plus forte progression dans la région de Québec avec +121,6 % d’augmentation. Suit le secteur commercial avec +45,2 %, alors que le secteur institutionnel observe une diminution de 7,6 %.

« Après la relative stabilité observée entre 2016 et 2017, la région a connu des hausses successives du niveau de ses investissements non résidentiels, avec une croissance supérieure à celle de l’ensemble du Québec en 2019 », a affirmé Franck Ndefo, économiste chez Québec International.

Dans la région de Québec toujours, les investissements non résidentiels ont représenté 11 % de ceux de la province, un ratio qui surpasse son poids démographique qui se situe autour de 9 %.

Les investissements industriels ont atteint 103,2 M$ au premier semestre.

« Des initiatives telles que les espaces d’innovation Chauveau et Estimauville permettent d’attirer des entreprises technologiques, et ce, avec l’implantation d’un acteur de calibre international comme Medicago », rédige M. Ndefo dans sa dernière note économique.

Investissements commerciaux

Du côté des investissements commerciaux, qui se chiffrent à 438,2 M$, l’implantation de nouveaux acteurs comme Décathlon et le Grand Marché a contribué à l’augmentation significative des investissements dans ce secteur, en plus des améliorations aux infrastructures existantes réalisées au centre commercial Laurier Québec et les Galeries de la Capitale.

Quant aux projets institutionnels, contrairement à l’an dernier, on constate une diminution de 7,6 % pour des investissements totalisant 133,4 M$.

« Le bilan de mi-année laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour l’ensemble de l’année 2019. D’ailleurs, des investissements majeurs tels que Le Phare et le nouveau terminal de conteneurs du Port de Québec permettront à la région de poursuivre sa croissance économique. »

À cela s’ajoute la concrétisation du réseau de transport structurant.