/entertainment/movies
Navigation

Sophie Nélisse contre les requins: la Québécoise a dû surmonter ses peurs

La Québécoise a tourné avec Sistine Rose Stallone, Corinne Foxx et Brianne Tju

Dans le thriller <i>Instinct de survie – piégés</i>, la Québécoise Sophie Nélisse joue notamment aux côtés de Corinne Foxx et Sistine Rose Stallone. 
Photo courtoisie Dans le thriller Instinct de survie – piégés, la Québécoise Sophie Nélisse joue notamment aux côtés de Corinne Foxx et Sistine Rose Stallone. 

Coup d'oeil sur cet article

Sophie Nélisse a dû apprendre à surmonter ses peurs pour jouer dans le film Instinct de survie – piégés, un thriller britannique dans lequel elle tente d’échapper à une horde de requins affamés.

Sorti en salle vendredi passé, ce film de requins qui met également en vedette Corinne Foxx (la fille de l’acteur Jamie Foxx) et Sistine Rose Stallone (la fille de Sylvester Stallone) s’est hissé au 7e rang du box-office nord-américain le week-end dernier, après avoir récolté près de 9 millions de dollars en seulement trois jours.

Le film relate les mésaventures de quatre adolescentes qui sont prises en chasse par des requins meurtriers.  
Photo courtoisie
Le film relate les mésaventures de quatre adolescentes qui sont prises en chasse par des requins meurtriers.  

Instinct de survie – piégés (47 Meters Down – Uncaged), une suite du thriller du même titre sorti en 2017, relate les aventures de quatre adolescentes (dont Nélisse) qui, en faisant de la plongée dans des grottes sous-marines, doivent faire face à des requins meurtriers.

En entrevue au Journal, Sophie Nélisse a admis que le tournage de ce film qui a eu lieu en janvier dernier en République dominicaine (pour les scènes dans la mer) et dans un studio de Londres (pour les scènes qui se déroulent dans des grottes au fond de l’eau) a été le plus exigeant de sa carrière jusqu’à maintenant.

« À la base, j’ai peur des requins, alors c’est sûr que c’était stressant ! lance la jeune actrice québécoise en riant.

« Quand on tournait les scènes dans la mer, en République dominicaine, je regardais tout le temps dans l’eau, au fond, pour voir s’il y avait quelque chose ! »

Toute une frousse !

Pour qu’elles se sentent en confiance pendant le tournage des scènes dans l’eau, les quatre actrices principales du film étaient chacune accompagnées d’une doublure et d’un plongeur professionnel. Même malgré ces mesures de sécurité, Sophie Nélisse a eu la frousse à plusieurs moments sur le plateau.

« Je pense que la partie qui a été la plus difficile pour moi, c’est une scène où je devais enlever mon masque dans l’eau, raconte l’actrice de 19 ans. Je n’étais plus capable de rien voir et j’avais l’impression d’avoir moins d’air. J’ai paniqué. Je suis remontée à la surface et je me suis mise à pleurer. J’étais sur le point de demander à ce que ma doublure fasse la scène à ma place. Mais finalement, on a pratiqué avec mon plongeur, je me suis habituée et j’ai été capable de tourner la scène. Ça m’a rendue très fière. »

Au fond de l’eau, les actrices devaient interagir avec des requins en plastique manipulés par des techniciens. L’apparence de ces faux requins a ensuite été travaillée en images de synthèse par ordinateur : « Ce n’est qu’en voyant le film sur grand écran que j’ai vu de quoi les requins avaient l’air, raconte l’actrice. Je me suis dit : oh my god, ils font vraiment peur ! »

Sophie Nélisse (dernière à droite) en compagnie des autres actrices du film et du réalisateur lors de la première qui a eu lieu à Los Angeles. 
Photo AFP
Sophie Nélisse (dernière à droite) en compagnie des autres actrices du film et du réalisateur lors de la première qui a eu lieu à Los Angeles. 

Sophie Nélisse s’est rendue à Los Angeles la semaine dernière pour assister à la première d’Instinct de survie – piégés, en compagnie des autres actrices du film. La projection a eu lieu dans une salle de 1400 sièges remplie à craquer.

« Je l’avais vu avant avec ma mère et ma sœur dans une petite salle de cinéma juste pour nous. Mais là, c’était le fun parce que les spectateurs étaient tellement motivés ! Ça criait, ça applaudissait. À la fin du film, on a des grosses scènes et les gens nous encourageaient. C’était vraiment le fun ! »

Un film de série B plutôt efficace

On ne compte plus le nombre de films de requins qui ont vu le jour depuis que Steven Spielberg a lancé ce sous-genre il y a plus de 40 ans avec son classique Jaws (Les dents de la mer). Le plus récent en lice, Instinct de survie – piégés, ne réinvente pas la roue, même s’il fait frissonner à quelques reprises.

Lors d’une belle journée ensoleillée, quatre jeunes femmes décident de partir à l’aventure pour aller explorer des grottes sous-marines qui recèlent des ruines ancestrales. Mais une fois rendues sur place, elles déplacent par accident un monument qui, en tombant, bloque le seul et unique passage qui mène à la sortie des grottes. Les quatre amies ne sont pas au bout de leurs peines. En plus d’être prises au piège sous l’eau, elles seront rapidement prises en chasse par plusieurs requins meurtriers.

Même formule

Deux ans après la sortie de son thriller Instinct de survie (47 Meters Down), qui avait connu un succès inattendu aux guichets (près de 45 M$ au box-office mondial), le réalisateur britannique Johannes Roberts recycle la même formule avec de nouveaux personnages et de nouvelles actrices. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne s’est pas creusé la tête pour écrire son scénario. L’intrigue d’Instinct de survie – piégés ressemble à celle de 15 000 autres films de Série B du même genre et est construite autour de personnages archétypaux qu’on a vus des centaines de fois au cinéma.

En revanche, sur le plan de l’action, le film livre la marchandise. Les scènes avec requins se révèlent plutôt réussies et effrayantes à souhait et la dernière portion du film ne manque pas de suspense et de rebondissements.

En ce qui concerne Sophie Nélisse, soulignons que la Québécoise se tire bien d’affaire dans un rôle qui a visiblement été très exigeant sur le plan physique. Sans vouloir divulgâcher certains éléments de l’intrigue, disons que sur les quatre actrices principales du film, c’est sans aucun doute elle qui a hérité du personnage le plus intéressant.

Instinct de survie – piégés

★★½

Un film de Johannes Roberts

Avec Sophie Nélisse, Corinne Foxx et Sistine Rose Stallone

 

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions