/world/pacificasia
Navigation

Le plastique à usage unique banni dans la région de l’Everest

Mont Everest
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans le but de réduire le nombre de déchets sur l’Everest, le Népal a banni le plastique à usage unique dans cette région. Cette mesure sera appliquée dès le début de l’année prochaine, mais ne s’étendra pas aux bouteilles d’eau.

Les randonneurs qui se rendront dans la région du Khumbu, où se trouve le plus haut sommet de la planète, devront donc éviter ces produits et les autorités promettent d’arrêter les commerçants qui en vendront. Une règle supplémentaire pour les bouteilles d’eau pourrait être appliquée prochainement, rapporte la chaîne d’information CNN.

Depuis l'émergence des expéditions commerciales dans les années 1990, la fréquentation du sommet de 8848 mètres d'altitude a explosé. Pas moins de 150 000 touristes visitent la région chaque année.

Des efforts sont déployés afin de réduire l’empreinte écologique des expéditions. Depuis cinq ans, le Népal requiert une caution de 4000 dollars américains par expédition, qui est remboursée si chaque alpiniste redescend au moins huit kilos de déchets, comme le rappelle le magazine français «Le Point».

Parmi les autres mesures pour réduire la pollution, on annonçait l’installation en avril dernier de toilettes «écologiques» situées à 7028 mètres d’altitude, sur le versant chinois de l’Everest.

Au mois de mai 2019, CNN a rapporté qu’une équipe de 14 bénévoles avaient descendu de la montagne plus de trois tonnes de déchets (6613 livres).

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions