/news/politics
Navigation

135 millions $ pour ramener les jeunes sur le marché du travail

135 millions $ pour ramener les jeunes sur le marché du travail

Coup d'oeil sur cet article

Québec et Ottawa ont annoncé jeudi la conclusion d’une entente de 135 millions $ destinée aux jeunes de 15 à 30 ans pour les aider à intégrer le marché du travail.

« Il y a actuellement au Québec 120 000 jeunes qui sont ni en emploi, ni aux études, ni en formation », a affirmé Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

« Donc, 120 000 jeunes qui auraient une capacité d’intégrer notre marché du travail et de nous aider à résoudre de façon significative une bonne partie du problème inhérent à la rareté de main-d’œuvre », a-t-il ajouté.

En vertu de cette entente, le financement sera versé sur une durée de cinq ans, à compter d’avril 2020. On estime que 20 000 jeunes pourront bénéficier des différentes mesures qui seront mises en place.

« Ce que nous annonçons a une valeur historique. C’est une revendication que Québec avait depuis une vingtaine d’années », a poursuivi M. Boulet.

Plan évolutif

Cette entente répond à une revendication du Québec voulant que l’ensemble des investissements fédéraux en matière de formation de la main-d’œuvre soit transféré au Québec.

M. Boulet a parlé d’un plan évolutif qui s’adaptera aux besoins réels du marché du travail, dans un contexte où il existe près de 116 000 postes vacants au Québec. Les mesures pourraient, par exemple, prendre la forme de stages rémunérés, de subventions salariales et de formations financées par le gouvernement.

« Trop de jeunes font face à des barrières avant de pouvoir participer pleinement au développement de l’économie », a poursuivi Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, également présent à l’annonce.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.