/sports/golf
Navigation

Apprentissage à la dure

Céleste Dao a traversé une saison en dents de scie sur la scène mondiale amateur

Céleste Dao a traversé une période difficile au cours des derniers mois.
Photo Golf Canada Céleste Dao a traversé une période difficile au cours des derniers mois.

Coup d'oeil sur cet article

AURORA, Ontario | Céleste Dao roulait à un train d’enfer sur la scène junior. En faisant le saut chez les amatrices sur la scène mondiale en 2019, sa locomotive a considérablement ralenti. Un nouveau scénario qu’elle a difficilement accepté dans cette saison en dents de scie.

Abonnée à la victoire et aux tops 10 depuis des années, la golfeuse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot a appris la leçon que le niveau amateur ne montre aucune pitié. En grimpant de catégorie dans un sport où excellent les Asiatiques, les Européennes et les Américaines, le gros poisson qu’elle était autrefois rencontrait de plus gros prédateurs.

Dao n’était pas tout à fait préparée à cette éventualité. Elle a dû apprendre à digérer les résultats de milieu de peloton. Difficile pour une jeune fille talentueuse.

« Je n’étais pas habituée à ça. C’est dur à accepter, car au Québec, je gagnais quasiment tout le temps. Tout est nouveau, a expliqué la championne provinciale et nationale en 2018. Je devais m’adapter chaque semaine à ne pas repartir d’un tournoi avec une victoire. Cela affectait mon jeu. J’acceptais mal les mauvaises rondes », a relaté celle qui est entre autres tombée sous le couperet au Championnat amateur canadien à la fin juillet. Une deuxième ronde catastrophique qu’elle a expliquée par une crampe au cerveau a anéanti ses espoirs.

« J’ai mis beaucoup d’efforts pour digérer les leçons, a-t-elle enchaîné alors qu’elle avait rebondi de brillante façon avec une deuxième place au Championnat canadien junior la semaine suivante. Je sais que je vais revenir au sommet éventuellement. C’est une question de temps. Je dois travailler sur mes nouveaux objectifs.

« Cette saison est définitivement différente des autres, mais je dois avouer que j’ai appris énormément dans les tournois internationaux chez les amatrices. J’ai joué avec des filles de toutes catégories d’âges. Je ne dois pas en être déçue, car ces expériences me seront utiles plus tard dans ma carrière », a mentionné celle qui occupe présentement le 332e rang mondial amateur.

Devenir meilleure

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine, Tristan Mullally, sait que Dao dispose de tous les outils nécessaires pour réussir. Ce passage difficile de sa protégée n’est que temporaire.

« En passant au niveau amateur, la compétition est beaucoup plus relevée. Il ne faut pas penser qu’on va dominer et gagner sans avoir la moindre expérience. Il faut apprendre. C’est naturel, a expliqué Mullally. Les bons golfeurs apprennent de leurs expériences. Elles les motivent à devenir meilleurs. Céleste a appris. Elle veut faire mieux en pratiquant davantage et en maximisant son temps. »

Pain sur la planche

Dao occupe présentement le 332e rang du classement mondial amateur.

Bien qu’elle ne l’ait pas consulté durant la saison estivale, elle y jettera bientôt un coup d’œil, car elle veut savoir où elle se situe afin de fixer de nouveaux objectifs.

Dans la prochaine année, elle souhaite percer le top 100, car elle a déjà encerclé la date du Championnat amateur féminin du Augusta National qui aura lieu du 1er au 4 avril. C’est la porte d’entrée pour fouler le fameux parcours du Tournoi des Maîtres.

Celle qui a fait son entrée chez les Bulldogs de l’Université de la Géorgie la semaine dernière en coupant le cordon ombilical familial aura donc du pain sur la planche cet automne sur le circuit de la NCAA. Son premier tournoi apparaît au calendrier de la mi-septembre.

Déjà, elle se sent confortable dans son nouvel environnement. Les installations des Bulldogs sont tout simplement extraordinaires, comme l’avait illustré un reportage du Journal de Montréal en avril dernier lors d’un passage à Athens.

N’ayant pas résisté au couperet à l’Omnium canadien féminin au club de golf Magna vendredi en raison de ses rondes de 77 et 80 qui ont fait grimper son score cumulatif à +13, elle sautera dans l’avion vers la Géorgie ce week-end.

Déçue de ses performances, elle ne baissera pas les bras. À l’image de sa saison, elle a appris une nouvelle leçon à Aurora. Elle continuera à peaufiner son jeu et à éviter les gaffes aux endroits stratégiques. Le circuit de la NCAA représente l’endroit idéal pour poursuivre sa progression.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions