/sports/tennis
Navigation

Bianca Andreescu à l’assaut de Flushing Meadows

Bianca Andreescu à l’assaut de Flushing Meadows
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après son retour au jeu triomphal à la Coupe Rogers au début du mois d’août, Bianca Andreescu est maintenant d’attaque pour les Internationaux des États-Unis, où elle fera partie des favorites.

Avec la saison exceptionnelle qu’elle connaît, Andreescu était une joueuse très demandée vendredi lors de la journée des médias à Flushing Meadows. Son ascension fulgurante sur le circuit semble encore la surprendre autant que les observateurs de la scène tennistique. 

«C’est surréaliste. J’apprécie chaque moment», a lancé l’Ontarienne de 18 ans, dont les propos ont été rapportés sur le site de la WTA. 

Bien qu’elle n’ait disputé qu’un seul match entre la fin mars et le début du mois d’août en raison d’une blessure à l’épaule droite, Andreescu a décroché trois titres sur le circuit de la WTA depuis le début de la saison, dont ceux d’Indian Wells et de la Coupe Rogers. Elle a également triomphé à Newport Beach, en plus d’être finaliste à Auckland, en janvier. 

Après avoir entamé l’année au 208e rang mondial, elle se retrouve maintenant au 15e échelon. Elle présente une impressionnante fiche de 38-4 cette saison. 

«Je ne m’attendais pas à ce que ça se passe aussi rapidement, mais je crois vraiment que je suis capable de faire de grandes choses», a affirmé la joueuse de Mississauga. 

Tout à fait prête

Après avoir enchaîné les matchs en début d’année, Andreescu n’a pas voulu répéter l’expérience cet été. Elle a donc choisi de se retirer du tournoi de Cincinnati après son sacre à Toronto afin de reprendre des forces en vue des Internationaux des États-Unis. 

«J’avais des petits problèmes à l’aine à la Coupe Rogers, alors je voulais prendre ça mollo, a-t-elle raconté. Mais je me suis très bien préparée physiquement et mentalement au cours des deux dernières semaines et demie, alors je me sens tout à fait prête pour le US Open.» 

Andreescu en sera à sa première présence dans le tableau principal à New York, où elle sera 15e tête de série. «C’est un rêve. J’ai vraiment hâte de voir ce qui va se passer dans les deux prochaines semaines», a indiqué la joueuse. 

Au premier tour, elle croisera le fer avec l’Américaine Katie Volynets, 407e au monde. Si elle l’emporte, elle affrontera l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (40e) ou l’Allemande Mona Barthel (102e). Si la logique est respectée, elle devrait se mesurer à la Danoise Caroline Wozniacki (19e) en troisième ronde. 

L’an dernier, à la même période, la Canadienne s’était inclinée au premier tour des qualifications à Flushing Meadows. Son meilleur résultat en grand chelem est une deuxième ronde, aux Internationaux d’Australie, en janvier 2019. Sa blessure à l’épaule l’a ensuite forcée à se retirer de Roland-Garros et à faire l’impasse sur Wimbledon.