/sports/football/rougeetor
Navigation

Breton-Robert se sent prêt à l’aube d’une nouvelle saison

Le demi-inséré du Rouge et Or croit que l’offensive a des munitions pour aller loin

Jonathan Breton-Robert a raté le match intra-équipe par mesure préventive en raison d’une blessure à la hanche.
Photo Didier Debusschère Jonathan Breton-Robert a raté le match intra-équipe par mesure préventive en raison d’une blessure à la hanche.

Coup d'oeil sur cet article

Sur la touche pendant quelques jours et absent lors du match intra-équipe, Jonathan Breton-Robert a repris le collier, jeudi, et il se dit en pleine forme pour amorcer la saison, demain, face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Le demi inséré étoile du Rouge et Or de l’Université Laval ne voulait prendre aucun risque.

« Mon absence au match intra était préventive, a souligné Breton-Robert qui était ennuyé par une blessure à une hanche. Parce que le match contre Sherbrooke est seulement dimanche, nous avons une longue semaine d’entraînement et c’était mieux de revenir tranquille. Je me sens maintenant à 100 %. »

Breton-Robert entrevoit une belle saison pour l’unité offensive. « On a beaucoup de stabilité en offensive, a-t-il indiqué. Les receveurs se poussent, nous avons une ligne offensive qui possède une bonne formule et un quart-arrière en confiance qui contrôle bien la cadence et le rythme. »

Forbes-mombleau excité

Tout comme Breton-Robert, Vincent Forbes-Mombleau sera une cible de prédilection de Samuel Chénard. « Je suis plus excité que l’an dernier, a indiqué la recrue par excellence du RSEQ. L’an dernier, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’étais dans l’inconnu. »

« Cette année, je suis plus à l’aise même si j’ai encore bien des choses à apprendre, de poursuivre le produit du CNDF. Ma compréhension est bien meilleure. C’est la principale différence. Il y a un grand écart entre ma première et ma deuxième saison au niveau de la compréhension. Je peux maintenant me demander comment faire le jeu plutôt que quoi faire. J’avais aussi dû m’adapter aux grosses foules. »

Utilisé comme demi inséré l’an dernier, Forbes-Mombleau s’était aligné comme ailier espacé à la Coupe Vanier, où il a marqué un touché sur une longue passe de Hugo Richard dès la première série du match.

« Selon les formations, je vais être utilisé aux deux positions cette année, a-t-il mentionné. Au collégial, j’évoluais comme ailier espacé et comme demi inséré à ma première année à Laval, mais je suis maintenant aussi à l’aise aux deux positions. Il n’y a pas de stress, peu importe l’endroit où je m’aligne. De toute façon, nous avons un excellent groupe de receveurs et mon utilisation ne me dérange pas. »

Bouchées doubles

Forbes-Mombleau a pris les bouchées doubles pendant la saison morte. « J’ai pris une dizaine de livres, a-t-il précisé. Je porte bien mes 190 livres et je suis aussi rapide. Je suis excité que la saison débute. Nous avons eu une bonne préparation et c’est le temps de jouer un match. »

Robichaud aux commandes de l’attaque

La recrue Anthony Robichaud sera aux commandes de l’offensive du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke pour le premier match de la saison, demain, face au Rouge et Or.

Robichaud a devancé une autre recrue, Zachary Cloutier, pour le poste de partant.

« C’est la question à 1000 $, a imagé le coordonnateur offensif Justin Chapdelaine. Pendant le camp, Anthony a été le quart-arrière le plus constant et il a bien fait tout l’hiver. J’ai parlé aux deux quarts-arrières et ils comprennent leur rôle. Je voulais m’assurer que Zachary soit prêt s’il doit prendre la relève. Zachary n’est pas loin et nous avons vraiment deux bons quarts-arrières. Par expérience, ton deuxième pivot doit être bon et nous sommes chanceux de miser sur deux bons. »

Chapdelaine indique que son livre de jeux est fort différent de celui qu’il avait à Bishop’s l’an dernier quand il dirigeait l’offensive des Gaiters. « Il y a eu beaucoup de changements, a-t-il indiqué. J’espère que les gars seront en mesure d’exécuter. J’ai étudié beaucoup le Rouge et Or pendant la saison morte. Quant à mon passage avec les Dinos à Calgary, je n’étais pas le coordonnateur offensif, mais l’entraîneur des receveurs. »

Retour au PEPS

Pour Chapdelaine, il s’agira d’un retour au PEPS où il a passé quatre ans de 1997 à 2000 quand son père Jacques était l’entraîneur-chef du Rouge et Or. « Ce match n’a pas une signification particulière, a-t-il assuré. C’est un match comme les autres face à un géant du RSEQ. J’étais jeune quand mon père a été congédié. J’ai peu de souvenirs, mais je me souviens d’une affiche géante au centre-ville de mon père quand le Rouge et Or avait remporté la Coupe Vanier en 1999. C’était génial pour notre famille. »

« J’ai plein de souvenirs de Québec, mais peu du football, de poursuivre Chapdelaine. On habitait Lac-Beauport et j’adorais la ville de Québec. J’ai une petite nostalgie, mais c’est vraiment loin. »

Comme quart-arrière réserviste, Chapdelaine portait les couleurs de Queen’s quand les Gaels ont remporté la Coupe Vanier à Québec en 2009 face aux Dinos.