/sports/football/alouettes
Navigation

Du mouvement sur la ligne offensive

Coup d'oeil sur cet article

Comme c’est souvent le cas lorsqu’un joueur de ligne offensive de la Ligue canadienne de football (LCF) s’absente, un jeu de chaise musicale s’est mis en marche chez les Alouettes de Montréal cette semaine. 

Puisque Tony Washington a dû s’absenter pour des raisons personnelles, le plaqueur Chris Schleuger est passé de la droite à la gauche cette semaine au sein de la ligne partante pendant les séances d'entraînement. Kennedy Estelle s’est quant à lui entraîné à sa place.  

S’il appert que Schleuger et Estelle seront de la formation partante face aux Argonauts de Toronto dimanche à Moncton, l’entraîneur-chef Khari Jones a toutefois refusé de confirmer l’information. Landon Rice et Spencer Wilson, qui sont Canadiens, pourraient également être des options.  

«Nous devons encore décider de ce que nous allons faire, a dit Jones au terme de l’entraînement de vendredi. Estelle s’est entraîné [sur la première unité] tout comme Schleuger. Nous avons aussi Rice et Wilson. Nous cherchons simplement la meilleure combinaison. Nous allons regarder les vidéos et prendre une décision.»  

«Peu importe ce que nous faisons, la ligne à l’attaque joue solidement récemment, alors nous voulons simplement envoyer un bon groupe sur le terrain.»  

Une perle 

Sans dévoiler leur choix, les instructeurs semblent malgré tout avoir préféré le travail de Schleuger et Estelle à celui de leurs coéquipiers canadiens cette semaine. Luc Brodeur-Jourdain a notamment été très élogieux avec Schleuger, qui n’a toutefois pris part qu’à trois parties en raison du ratio de joueurs nationaux et internationaux.  

«C’est une perle cachée depuis le début de la saison, a lancé l’ancien centre des Moineaux. Il a su faire sa place pour le premier match à Edmonton, mais évidemment, il y a la question de la constitution d’une équipe [au niveau du ratio] qui entre en ligne de compte. Il est donc passé à l’équipe d’entraînement pendant plusieurs semaines. Mais c’est un joueur qui sera assurément dominant à long terme.»  

Dans le cas d’Estelle, il s’agirait d’un premier match depuis 2016 dans la LCF. Il avait alors joué comme plaqueur et comme garde à droite avec les Roughriders de la Saskatchewan, ayant participé à 11 parties.  

«J’aime son gabarit. Mais il a dû chasser la rouille puisqu’il n’a pas joué depuis longtemps», a affirmé Jones.  

«En termes de productivité, avec une évaluation de A à Z aux points de vue technique et physique, Estelle a une petite longueur d’avance sur Spencer Wilson, mais lorsqu’on parle de stratégie et d’expérience, Spencer a l’avantage», a quant à lui analysé «LBJ», sans trop s’avancer.  

Mais peu importe qui sera appelé à amorcer le match, la ligne à l’attaque devra s’adapter rapidement, et le joueur de centre Kristian Matte n’est pas inquiet.  

«Pour nous, ça ne fait pas de différence, a-t-il avancé. On est cinq gars qui jouent ensemble. Peu importe qui sont les partants, il faut être capables de jouer ensemble. On a notre plan de match, et si on le suit, ça ne change rien qui est là. Il faut faire le boulot.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions