/sports/baseball
Navigation

«Je me sens choyé» -Abraham Toro

Coup d'oeil sur cet article

En disputant un premier match dans le baseball majeur jeudi soir, le Québécois Abraham Toro, des Astros de Houston, a non seulement réalisé son rêve, mais il a fait vivre de grands moments à sa famille et ses amis.  

Sa mère Yamila était dans les gradins du Minute Maid Park, à Houston, tout comme son bon ami Vincent Beauregard, avec qui il a déjà évolué avec les Orioles de Montréal, dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.  

«Il n’y a rien au monde qui aurait pu me faire rater ça, a indiqué Beauregard, lorsque joint au téléphone à Houston. Juste de voir mon chum embarquer sur le terrain avec Alex Bregman, Jose Altuve et George Springer, c’était irréel. Sa mère a versé quelques larmes avant le début de la partie.»  

En ajoutant la blonde du joueur, ses beaux-parents et quelques amis, ils étaient un groupe de sept pour assister aux débuts officiels d’Abraham Toro dans une victoire de 6 à 3 des Astros face aux Tigers de Detroit.  

«Ce club est incroyable, a lui-même noté Toro, cité sur le site web du baseball majeur, à la suite de son rappel. Ils sont en première place et il y a tellement de bons joueurs ici. Je me sens choyé d’avoir reçu un appel pour les grandes ligues avec cette équipe.»  

Les proches ont naturellement vécu un moment émouvant lors de la première apparition de Toro au bâton, en deuxième manche, mais le Québécois a aussi fait bondir les spectateurs plus tard dans la rencontre avec une balle cognée solidement dans le territoire des fausses balles.  

«Au début, on a pensé que c’était un circuit, mais c'était une fausse balle, a décrit Beauregard. C’était bien. On a senti la foule qui réagissait de belle manière à l’endroit d’Abraham.»  

Fier de son frère  

Le grand frère d’Abraham, Douglas, aurait bien souhaité assister également aux débuts de son frangin dans les ligues majeures, mais il est présentement à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, pour représenter le Québec aux Championnats canadiens de baseball senior.  

«C’est vraiment cool, c’est une expérience incroyable pour lui, a commenté fièrement Douglas, qui a eu une influence majeure dans le développement de son frère. Même plus jeune au Québec, Abraham n’a pas toujours été considéré parmi les meilleurs, il n’était pas choisi sur l’équipe nationale et il n’a pas été un choix de première ronde non plus. Dans les dernières années, il a démontré ce qu’il valait en mettant les efforts. Il a fait ce qu’il faut pour se rendre là.»  

Maxime Lamarche, directeur général de Baseball Québec, a aussi réagi avec joie en apprenant le rappel du jeune Toro.  

«Nous étions fébriles et excités par l’annonce, on espérait que ça arrive avec ses récents succès dans les ligues mineures, a-t-il dit. C’est un grand moment pour le baseball au Québec. Nous sommes tous très fiers de lui. On n’a jamais eu autant d’espoirs qui s’en viennent avec Jesen Therrien, un lanceur qui complète sa réhabilitation chez les Dodgers (de Los Angeles), et avec Charles Leblanc qui est dans l’organisation des Rangers du Texas.»  

Une polyvalence remarquée  

À propos d’Abraham Toro, qui est âgé de seulement 22 ans, le joueur originaire de Greenfield Park a également reçu des bons mots des dirigeants des Astros à la suite de son rappel, laissant croire qu’il pourrait s’établir à long terme avec cette équipe.  

«Il peut jouer au troisième but, il peut aussi jouer au premier coussin et offrir une journée de congé à certains gars, a indiqué le directeur général des Astros Jeff Luhnow, sur le site web du baseball majeur. Il a aussi été un de nos meilleurs producteurs à l’attaque dans les ligues mineures au cours des derniers mois.»  

«Il a dominé dans le AA et a goûté au AAA, a pour sa part noté le gérant des Astros AJ Hinch. Il apporte une présence merveilleuse dans le bas de la formation offensive, en étant un frappeur ambidextre.»  

- Tenu en échec en quatre présences au bâton jeudi, Abraham Toro était à nouveau en uniforme, vendredi à Houston, dans un match contre les Angels de Los Angeles. Comme la veille, il était inséré au septième rang de la formation à l’attaque et évoluait au troisième coussin en défensive.  

- Repêché en cinquième ronde par les Astros en 2016, Toro a maintenu une moyenne au bâton globale de ,324 en 114 matchs dans le AA et le AAA depuis le début de la saison. Il a aussi réussi 17 circuits et totalisé 80 points produits.