/sports/hockey
Navigation

Une nouvelle aventure pour J.-F. Bérubé

Coup d'oeil sur cet article

La situation devant le filet à Philadelphie a rarement été au beau fixe. L’an dernier, le jeu de la chaise musicale a atteint un sommet, alors que pas moins de huit gardiens se sont succédé devant le filet des Flyers. Idem à Leigh Valley, là où évoluent les Phantoms, leur club-école.

C’est à se demander quel gardien serait assez fou pour aller tenter sa chance dans cette organisation. D’autant plus que Carter Hart et Brian Elliott sont sortis gagnants du concours de speed dating. À moins d’une blessure ou d’un imprévu, ils seront les hommes de confiance d’Alain Vigneault.

Or, Jean-François Bérubé s’est porté volontaire.

« Je me suis dit qu’ils étaient dus pour de la stabilité, a lancé le gardien de 28 ans dans un éclat de rire, lors d’une entrevue accordée au Journal de Montréal. J’avais quelques options le 1er juillet. Je sais que les Flyers sont justement tannés de tout ce roulement. Ils veulent consolider cette position. J’espère pouvoir amener mon expérience là-bas. »

« En plus, l’entraîneur des gardiens (Kim Dillabaugh) est celui que j’avais lorsque j’étais dans l’organisation des Kings. C’était l’adjoint de Bill Ranford. Je connais sa façon de coacher et il sait comment me pousser pour sortir le meilleur de moi », a-t-il ajouté.

Remise en question

Le Repentignois en sera à une quatrième organisation en autant de saisons, après celle des Islanders, des Blackhawks et des Blue Jackets. De ces trois équipes, les Jackets sont la seule à ne pas l’avoir rappelé pour disputer quelques matchs avec le grand club.

« J’aurais aimé ça rester, mais on ne m’a pas donné d’occasion en haut, a-t-il souligné. En plus, la situation concernant l’avenir de Sergei Bobrovsky a occupé beaucoup de leur temps. Les autres gardiens sont restés pas mal dans l’incertitude. »

Lorsque la formation de l’Ohio a acquis les services de Keith Kinkaid comme police d’assurance à la date limite des transactions, il a compris qu’il ne faisait plus partie des plans de l’organisation. La mise sous contrat d’Elvis Merzlikins, un gardien letton de 25 ans issu de la Ligue nationale suisse, à la mi-mai, en fut un autre indice.

« Quand des pions comme ça commencent à tomber en place, ça t’amène à te remettre en question. Tu te demandes pourquoi ils ne sont pas satisfaits. Pourtant, quand tu leur poses des questions, ils te disent que tout est beau, qu’ils aiment ton travail », a indiqué Bérubé, qualifiant sa saison de « correcte ».

En 43 matchs de saison avec les Monsters de Cleveland, Bérubé a maintenu un dossier de 21-17-5, une moyenne de buts alloués de 3,01 et un taux d’efficacité de ,896. En séries, c’est le vétéran de 33 ans Brad Thiessen qui a gardé le filet lors des huit matchs de l’équipe.