/travel/usa
Navigation

45e saison du Conway Scenic Railroad

La voie Frankenstein Trestle sur 520 pieds de longueur à 85 pieds de hauteur au cœur d’un paysage spectaculaire.
Photo courtoisie, CSRR La voie Frankenstein Trestle sur 520 pieds de longueur à 85 pieds de hauteur au cœur d’un paysage spectaculaire.

Coup d'oeil sur cet article

NORTH CONWAY (NH) – Monter à bord du Conway Scenic Railroad, une locomotive à vapeur datant de 1898, c’est remonter le temps tout en admirant les magnifiques paysages de cette région des Montagnes blanches.

La petite ville de North Conway ne manque pas de charme. Qui plus est, elle n’est située qu’à peu de distance de la frontière canadienne. Porte d’entrée pour les excursions vers le mont Washington, on y trouve de nombreuses petites boutiques, sans oublier les ­incontournables magasins d’entrepôts (Outlets).

C’est en son centre que trône la jolie gare jaune et rouge de style victorien d’où l’on monte à bord du Conway ­Scenic Railroad.

Véritable repère régional depuis son érection en 1874, pendant près de 90 ans, elle a vu défiler les voyageurs, le courrier (régulier ou express), les journaux, sans oublier les nombreux skieurs qui se mirent à emprunter les trains de neige, après les Jeux olympiques de 1932, qui firent de ce secteur des États-Unis le berceau du ski américain.

L’abandon des trains

Dans les années 1950, la passion pour l’automobile et l’amélioration des routes fait décliner les voyages en train.

Fermée en 1972, la gare de ­North Conway est sauvée de l’abandon par des hommes d’affaires locaux qui la ­restaurent et proposent un train ­d’excursion saisonnier dans la vallée du mont Washington.

Devenue Monument historique national, la jolie gare accueille aujourd’hui les touristes amoureux des trains pour les inviter à monter à bord pour une expérience à l’ancienne sur des voies historiques dans une vieille locomotive à vapeur.

De gentils cheminots accueillent les passagers.
Photo Lise Giguère
De gentils cheminots accueillent les passagers.

Un moment en nature

Comme le train roule à vitesse réduite (environ 10 km/h), on a tout le temps d’observer les magnifiques paysages, pendant qu’un guide raconte l’histoire de cette légende ferroviaire.

Différents trajets sont proposés dans cette vallée mythique remplie de ­richesses historiques. Il y a celui de 55 minutes jusqu’à Conway, un autre de 1 h 45 jusqu’à Bartlett et enfin, le plus long, celui de 5 h.

Ce dernier se rend à Conway puis revient à North Conway, file à travers les bois vers Bartlett avec un arrêt à Crawford Notch (50 minutes), pour finir à la gare de Fabyan, à BrettonWood. Ce trajet qui comprend un repas, est certainement le plus intéressant puisqu’il permet d’admirer l’un des paysages naturels les plus spectaculaires de l’est des États-Unis, surtout lorsque le train traverse de spectaculaires falaises escarpées, des ruisseaux en cascade, passe à travers Frankenstein Trestle (85 pieds de hauteur et 520 pieds de longueur) et le pont de Willey Brook et permet d’admirer le magnifique Hôtel Washington et les monts Webster, Pierce, Jackson et Washington, etc.

Pour les enfants, cette randonnée peut cependant être un peu exigeante. Pour eux, la balade de 55 minutes est sans doute suffisante, même si son parcours est un peu moins intéressant.


conwayscenic.com

À SAVOIR

Selon les saisons, les trains abordent différents thèmes (fête des Mères, fête des Pères, Thé avec Cendrillon, Meurtres et ­mystère, Noël en juillet, Halloween, etc.). Pendant quelques semaines au temps des Fêtes, il devient le Santa Express. ­Invités à monter à bord en pyjama, jeunes et vieux sont alors ­accueillis par les lutins qui offrent chocolat chaud et biscuits. Un arrêt au Pôle Nord permet une rencontre ­privilégiée avec le père Noël.

Les chiens bien élevés sont ­acceptés à bord.

OÙ DORMIR

White Birch Inn. Les hôtes Jim & Kat et leur chien Guinness se font très accueillants dans ce charmant B & B situé à 2 minutes à pied de la gare et du centre ville. Le lit est confortable, le petit-­déjeuner généreux et délicieux, si bien que l’on s’y sent presque comme chez soi.

www.whitebirchinnnh.com