/lifestyle/sexromance
Navigation

Faire l’amour et non la guerre

Young couple intimate relationship on bed passion
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si les aléas du quotidien chahutent vos relations de couple, est-ce que le lit peut devenir le lieu de réconciliation par excellence ? Avez-vous déjà, au sein de votre couple, préféré faire l’amour plutôt que discuter alors qu’un conflit menaçait de faire gronder les murs ? Quand la communication est grésillante, faut-il opter pour le sexe afin de faire la paix ?

Les disputes arrivent nécessairement au sein d’un couple. Pas toujours de grande importance me direz-vous, mais présentes tout de même à certains moments. Les divergences d’opinions, les confrontations de valeurs, les différences de points de vue sont autant de sujets propices à la discussion ou à l’argument.

« La plupart des couples désirent autant que possible vivre une relation harmonieuse et sans conflits. Pour eux, c’est la condition essentielle d’une relation saine. Il peut même leur arriver d’évaluer le succès de leur relation en fonction du faible nombre de leurs disputes et de leur aptitude à communiquer. Mais le conflit en lui-même ne détruit pas une relation. D’autre part, les couples démontrant de bonnes aptitudes à la communication ne vivent pas forcément une relation saine. En fait, des études ont révélé que les conjoints malheureux possédant de bonnes aptitudes à la communication se servent parfois de ce talent pour se malmener l’un l’autre et gâcher leur relation. En réalité, le conflit est plutôt essentiel à une relation saine. Une telle relation se fonde, en partie du moins, sur la capacité de faire face aux conflits et de les gérer, d’exprimer ses sentiments, de se sentir compris et de maintenir une atmosphère habituellement positive. » Source : L’importance de la résolution des conflits, Homewood, Solutions Humaines, 2011.

Une dispute bien menée

Car finalement, les disputes ou les querelles mettent en lumière ce qui, autrement, resterait caché. En ce sens, il peut donc s’avérer intéressant de considérer ces dernières comme étant des facteurs d’équilibre, voire de changement au sein du couple. Règle générale, les conflits servent à faire progresser l’évolution du couple et à remettre les pendules à l’heure.

Une dispute bien menée conduit presque invariablement en la solidification des partenaires et au renforcement du lien qui existe entre eux. On reconnaît une dispute bien menée au fait qu’elle sert aux partenaires à exprimer leur point de vue – même s’il est profondément différent. Un peu comme si, l’espace de quelques instants, ceux-ci se retrouvent sur une île commune et trouvent une entente qui ne lèse ni l’un ni l’autre.

On sait qu’une dispute est constructive lorsqu’on en sort essoufflés, mais réconciliés – ou à tout le moins en voie de réconciliation sincère ! Et là, il peut s’avérer excitant de se réconcilier sur l’oreiller ! Particulièrement lorsque la colère a monté et est redescendue, l’intensité de l’émotion pourra, selon les dires de certains, être quasi proportionnelle à la satisfaction sexuelle dans ces cas-ci.

Si cela dégénère...

Un conflit pourra dégénérer si les partenaires n’expriment pas bien leurs émotions ou leurs pensées. Ils accusent, blâment, culpabilisent, prêtent des intentions, bref ils ne s’écoutent pas, ils s’attaquent.

Produites de façon répétitive, les disputes malsaines finissent par user le couple jusqu’à parfois le faire mourir. Certaines personnes ne connaissent que cette façon de parler et ressentent un besoin intense de provoquer des chicanes.

Mais il arrive aussi que, dans d’autres situations « les couples de longue date connaissent un tas de choses sur leur moitié. Alors quand une dispute éclate, ils utilisent des informations personnelles (en général, les plus blessantes possible) à l’encontre de l’autre. Juste pour toucher là où ça fait mal. Emportés par la fougue du rapport de force, les amoureux oublient de montrer que toutes ces attaques verbales les font souffrir. Or, comme le rappelle Hal Runkel au journal Business Insider, c’est en dévoilant sa vulnérabilité que le conflit pourra être désamorcé. “Aïe, ça me fait mal ce que tu dis. Je ne sais pas si tu voulais me blesser, mais tu l’as fait”. C’est cette phrase que le thérapeute et auteur conseille de dire à votre conjoint lorsqu’il vous heurte. » Source : Il existe un mot pour éviter que votre dispute de couple dégénère, par Sara Jore-Pivet, 25 septembre 2018.

Petit conseil, prenez le temps de discuter avant de tenter de régler les choses sur l’oreiller. Car, bien souvent, se retrouver au lit après une dispute ne permet pas toujours de résoudre les problèmes en profondeur... parfois ceux-ci refont surface et gâchent tous vos bons moments sous la couette !