/sports/racing
Navigation

Lacroix s’élancera en premier en série Pinty’s

Kevin Lacroix
Photo courtoisie La position de tête pour Kevin Lacroix.

Coup d'oeil sur cet article

BOWMANVILLE | Deuxième au classement cumulatif de la série NASCAR Pinty’s, Kevin Lacroix a confirmé ses ambitions de combler l’écart qui le sépare du meneur Andrew Ranger en s’octroyant la position de tête pour l’épreuve de la série NASCAR Pinty’s.

Le pilote de Saint-Eustache a bouclé le circuit routier de Mosport en 82,258 secondes pour devancer trois autres Québécois, Alexandre Tagliani (82,544), Marc-Antoine Camirand (82,582) et Ranger (82,679).

Les Ontariens Gary Klutt (82,688) et Anthony Simone (83,015) ont suivi dans l’ordre.

« On ne pouvait trouver un meilleur endroit pour inscrire le meilleur chrono en qualifications, a souligné Lacroix. Nous avons toujours été à l’aise sur cette piste, et partir en tête sur la grille de départ est important. »

Lacroix a appris à gagner à Mosport où il a remporté quatre de ses onze victoires en série Pinty’s.

« C’est une épreuve cruciale pour se rapprocher d’Andrew, a-t-il renchéri, avec quatre courses à disputer d’ici à la fin de la saison. Mon défi, c’est de pouvoir le garder derrière moi. »

Dans l’éventualité où Lacroix gagnerait la course devant Ranger, l’écart entre les deux passerait de onze à seulement six points.

D’autres Québécois dans le top 10

Troisième au championnat, Louis-Philippe Dumoulin (83,064 s) a dû se contenter du septième rang, lui qui a accédé à la plus haute marche du podium en trois occasions à Mosport dans le passé.

Alex Labbé (83,357), D. J. Kennington (83,434) et Jean-François Dumoulin (83,518) ont complété le groupe des 10 plus rapides lors de la séance de qualifications.

Chez les autres pilotes québécois, Simon Dion-Viens s’est classé à la 15e place, tout juste devant Donald Theetge, alors que Jean-Frédéric Laberge (20e), Jocelyn Fecteau (23e) et Raymond Guay (24e) ont été relégués en queue de peloton.

Le départ de la course de 51 tours sera donné vers 11 h ce matin. Les pilotes devront obligatoirement effectuer deux arrêts au puits, l’un pour le ravitaillement en carburant et l’autre pour le changement de pneus.