/sports/baseball/capitales
Navigation

TJ White, un baume sur la saison décevante des Capitales

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales, qui présentaient une fiche de 35-51 avant le match de samedi, connaissent une saison difficile. Les bonnes nouvelles se font rares alors que l’équipe risque de rater les séries éliminatoires, une première depuis 2014. Il y a toutefois un joueur qui retient l’attention: TJ White.

Il en est seulement à sa deuxième saison à Québec, mais déjà, le joueur originaire de Las Vegas se démarque. Soir après soir, le gérant Patrick Scalabrini a de bons mots pour lui.

Souvent, il transporte son équipe, autant en défensive qu’au bâton. L’entraîneur est même allé jusqu’à dire que White était «son joueur préféré, devant Tim Wallach».

En 52 matchs jusqu’ici, le joueur de 27 ans a maintenu une moyenne au bâton de ,294, avec 10 circuits et 44 points produits. «Je joue bien jusqu’ici et je veux le faire jusqu’à la fin de la saison. Je dois continuer de travailler fort et avoir du plaisir», a mentionné TJ White.

Une saison difficile pour l’équipe

Avant le match de samedi, les Capitales étaient toujours au cinquième rang de la ligue Can-Am, à six matchs des Boulders de Rockland et d’une place en séries. Les blessures en début de saison à plusieurs joueurs ont toutefois rendu la situation compliquée pour l’équipe. «J’ai été blessé et ce fut la même chose pour les Cubains [Yordan Manduley et Stayler Hernandez]. Si nous avions eu notre équipe complète toute l’année, nous aurions eu une excellente saison», a laissé tomber le joueur de deuxième but.

Même s’il commence à se faire tard, la formation québécoise peut toujours espérer participer aux séries d’après-saison. Celui qu’on surnomme «Monsieur Sourire» ne perd pas espoir: «On ne sait jamais ce qui peut arriver. Il faut continuer de se battre, avoir du plaisir et on verra ce qui va se passer», a-t-il indiqué.

«J’adore Québec»

À travers les années, les partisans de Québec ont adopté les Eddie Lantigua, Éric Gagné et Karl Gélinas. Par sa personnalité et ses performances sur le terrain, TJ White pourrait bien être le prochain à ajouter son nom à cette liste. «J’adorerais développer une relation avec la ville et les partisans, qui sont incroyables. J’aimerais jouer ici pour encore plusieurs saisons», a-t-il lancé avec enthousiasme.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions