/weekend
Navigation

Victor Lessard sur la piste d’un groupe d’extrémistes

Martin Michaud
Photo Pierre-Paul Poulin Martin Michaud

Coup d'oeil sur cet article

Avec le succès des thrillers et de la série télé, qui a cumulé plus de 4,5 millions de visionnements sur Club illico, beaucoup de fans attendent avec impatience une nouvelle enquête de Victor Lessard, signée Martin Michaud. Ils seront choyés avec la parution de Ghetto X. Palpitant, finement découpé comme une bonne série télé, intelligent et très intense, ce nouveau thriller, où un journaliste influent est assassiné par un tireur embusqué, est un « must » pour la saison automnale.

Même s’il a pris ses distances des Crimes majeurs pour éclaircir le passé de son père, Victor Lessard, à l’insistance de sa partenaire Jacinthe, accepte de donner ses impressions sur la scène de crime.

Peu de temps après, Victor est blessé dans un attentat. Il n’a pas d’autre choix que de disparaître pour assurer sa sécurité et celle de ses proches. Victor et Jacinthe, en marge de leur statut de policiers, remontent une piste jusqu’à un dangereux groupe armé d’extrême droite.

Martin Michaud a donné son 200 % dans ce thriller très dense, taillé au couteau, où l’action, les thématiques, les intrigues parallèles et les « cliffhangers » de fins de chapitres sont à couper le souffle.

« Ça fait cinq ans que je n’ai pas publié de Victor Lessard. J’avais à cœur de donner de la matière à mes lecteurs et de les remercier de m’avoir attendu. Ce roman, je le vois un peu comme un roman choral : il a plusieurs points de vue. Ce que je trouve intéressant, c’est que de la façon dont il est bâti, ça nous permet d’approfondir la courbe des “méchants”, ce qu’on voit peut-être moins dans les romans policiers. »

Marée rouge

Il est question d’une filière russe dans le roman, qui représente la saison 3 de la série télé. Et c’est très étonnant. « Le roman s’ouvre sur la mort d’un journaliste. Pour moi, c’est pas anodin. On est à une époque, et le roman l’aborde, où on parle beaucoup de Poutine, de l’impact des fake news. Même le président des États-Unis remet en question l’existence même des médias – ce qu’on appelait avant le quatrième pouvoir. Alors, c’est clair que c’est comme un oracle, dans l’histoire. »

Martin Michaud entraîne ensuite ses lecteurs sur la piste de la filière russe et d’un programme gouvernemental ultrasecret de lutte contre le communisme qui a réellement été mis en place au Canada dans les années 1950. Un camp d’internement avait même été construit à Saint-Gabriel-de-Brandon.

« Ce programme ne s’appelait pas Marée rouge, mais Profunc, dans la vraie vie. Des camps de concentration au Canada, on a tendance à oublier qu’il y en a eu quand, pendant la Deuxième Guerre mondiale, on a emprisonné les ressortissants japonais qui étaient sur le territoire. Ce projet, Profunc, est une toile de fond. À partir de là, ce que j’en fais, je pense que ça devient intéressant, dans le roman. Ça nous amène à nous poser des questions sur notre rapport à l’identité. »

Un duo d’enfer

Martin Michaud note que le principal plaisir de la série Victor Lessard, que ce soit en roman ou à la télé, est de mettre en scène Victor et Jacinthe, leur complicité, leur façon d’échanger, qui est toujours sarcastique, et de montrer à quel point ils s’aiment.

« Pour moi, le plaisir premier est là, bien avant l’intrigue et les rebondissements – pour moi, c’est du “gravy”. Je tripe à voir évoluer Victor et Jacinthe à travers tous ces univers qu’ils doivent traverser, qui sont parfois violents, parfois intenses, parfois bouleversants au niveau émotif. Je pense aussi, sincèrement, que c’est ce qui fait en sorte que les gens aiment cette série. »

  • Martin Michaud a pratiqué le métier d’avocat d’affaires pendant 20 ans avant de se consacrer pleinement à l’écriture.
  • Ses romans lui ont valu un vaste lectorat au Québec et en Europe, de même que plusieurs prix littéraires.
  • Depuis 2017, il scénarise pour la télé la série Victor Lessard, qui a remporté le premier prix au Banff World Media Festival et cumulé plus de 4,5 millions de visionnements sur Club illico.
  • Ghetto X est la saison 3 de la série télé, qui doit être diffusée très bientôt.
  • En librairie le 28 août.

EXTRAIT

Ghetto X, Martin Michaud, Éditions Libre Expression, 552 pages
Photo courtoisie
Ghetto X, Martin Michaud, Éditions Libre Expression, 552 pages

« – J’attire votre attention sur le fait que notre conversation est enregistrée et filmée.

L’homme hoche la tête et pousse un soupir. La femme le dévisage.

– Pour les fins de l’enregistrement, je suis Claire Sondons, agente du Service canadien du renseignement de sécurité. Maintenant, je vais vous demander de vous identifier.

Il se carre dans sa chaise et la fixe droit dans les yeux.

– Je m’appelle Victor Lessard. »

– Martin Michaud, Ghetto X, Éditions Libre Expression