/sports/golf
Navigation

La première golfeuse au monde fait honneur à son rang

Jin Young Ko met la main sur le trophée à l’Omnium canadien féminin

Jin Young Ko pose fièrement avec le trophée remis à la gagnante de l’Omnium canadien.
Photo AFP Jin Young Ko pose fièrement avec le trophée remis à la gagnante de l’Omnium canadien.

Coup d'oeil sur cet article

AURORA, Ontario | Brooke Henderson n’a pas vécu la journée espérée en défense de son titre à l’Omnium canadien. Incapable de rattraper les deux coups de retard sur la tête, elle a laissé son trophée à la meilleure golfeuse au monde Jin Young Ko, dimanche au club de golf Magna.

La golfeuse la plus titrée de l’histoire au Canada souhaitait démarrer sur les chapeaux de roue pour rattraper Jin Young Ko et Nicole Broch Larsen. Si elle signait une autre ronde de 65, elle pouvait lorgner le trophée. Elle n’a pas concrétisé son scénario de rêve alors qu’elle aurait pu devenir la troisième joueuse à défendre son titre avec succès dans l’histoire du championnat.

Une carte finale de 69 (-3) n’a pas suffi. Une ronde durant laquelle elle n’a jamais pu prendre son véritable rythme malgré ses deux oiselets à l’aller, à la grande déception des milliers de spectateurs qui la suivaient attentivement sur le parcours.

« C’était difficile de suivre Jin Young. C’est comme si elle avait retranché un million de coups à la normale tellement elle était en contrôle, a-t-elle signifié en parlant de la ronde de 64 (-8) de la gagnante. Je n’ai jamais pu mettre mon nez près de la tête. C’est une grande championne. »

Tanguay heureuse

Anne-Catherine Tanguay n’avait pas fixé de très grandes attentes lorsqu’elle avait débarqué à Aurora au début d’une semaine très chargée. Sans sauter de joie avec cette égalité en 44e position, mais avec un large sourire, elle s’est dite satisfaite.

Des tertres, elle a atteint 78,6 % des allées. Et avec de solides coups de fer, elle a touché 79,1 % des verts en coups réguliers. Avec son fer droit en main, elle a conservé une moyenne de 30 roulés par ronde alors qu’elle a présenté des difficultés à juger les vitesses. Cette arme l’a parfois laissé tomber dans un rayon de sept pieds du fanion après la première ronde.

C’est toutefois au rayon des courtes approches coupées qu’elle a excellé lorsque c’était nécessaire, à sa grande surprise.

« Je suis très contente de mon jeu autour des verts, car je n’avais pas toujours des positions faciles. J’ai cru en moi et j’ai su livrer la marchandise sous pression », a signalé la golfeuse qui a terminé avec un score cumulatif de -6 avec sa dernière carte de 71 (-1). Elle a ainsi glissé de trois rangs et empoché 9571 $.

En route vers le prochain tournoi qui a lieu à Portland cette semaine, elle a fait le plein de confiance en ne cédant pas sous la pression devant les partisans locaux.

La perfection

Pas étonnant que la championne de l’Omnium canadien ait remporté un quatrième tournoi cette saison, dont deux majeurs. Non seulement Ko n’a commis aucun boguey à ses 72 trous au club de golf Magna, une première en quatre ans sur le circuit de la LPGA, mais son dernier boguey remonte au second fanion en troisième ronde de l’Omnium britannique, à la fin juillet.

Dimanche, la Coréenne a conclu le tournoi avec un score de 64 (-8), égalant le record du parcours et celui de Lizette Salas qui a rejoint Henderson au troisième rang. Avec son dossier cumulatif de -26, elle a devancé la Danoise Nicole Broch Larsen par cinq coups.

L’an prochain, l’Omnium canadien féminin sera disputé au club de golf Shaughnessy, au sud-ouest de Vancouver.