/lifestyle/health
Navigation

Les meilleurs trucs de nutritionnistes pour la rentrée

Coup d'oeil sur cet article

 Pour entamer la nouvelle année scolaire du bon pied, j’ai pensé regrouper les meilleurs conseils de pro, des nutritionnistes spécialisées en pédiatrie. Toutes dotées d’une grande expertise, elles vous partagent leurs meilleurs trucs pour alléger vos horaires tout en offrant des lunchs nutritifs ! 

  

 Les astuces de Nathalie Regimbal 

Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

 Dt.P., fondatrice de Manger Futé et co-auteure du livre Les menus Solution Famille (mangerfute.org) 

 1. J’ai réussi à rassembler tous les contenants, sacs et ustensiles pour les boîtes à lunch dans un même tiroir. Ça nous évite bien des pas inutiles ! Certains de mes amis ont même une desserte pour garder le nécessaire à portée de main. J’oubliais, dans mon tiroir, il y a aussi un crayon et des papiers pour écrire des petits mots doux à mes ados. Bien oui ! On aime ça même quand on est adolescent. 

Photo Adobe Stock

 2. Lorsque je double les recettes, je privilégie particulièrement les soupes et les plats en sauce (comme les pâtes, le pad thaï, le tikka masala, etc.), car les liquides conservent particulièrement bien leur chaleur dans les thermos et les mets ne s’assèchent pas s’ils sont chauffés au four à micro-ondes. 

 3. J’évite les charcuteries en cuisinant plus de viande, de volaille, de poisson et de tofu. Je prévois environ 100 g crus de plus par personne. Je cuisine également des surplus de pâtes et de produits céréaliers (comme le quinoa et le couscous) pour en faire des salades. 

Photo Adobe Stock

  

 Les astuces de Sandra Griffin 

Photo courtoisie

 Dt.P, auteure du blogue Maman mange bien (mamanmangebien.com) 

 1. Impliquez les enfants dans la gestion des lunchs 

 Tanné de voir revenir les aliments dans la boîte à lunch ? Et si on leur laissait le choix ? Salade grecque ou le reste de la veille ? Yogourt ou compote ? Pomme ou banane ? On laisse 2-3 choix par catégorie. Petit plus : les enfants peuvent apprendre très tôt à faire eux-mêmes leur boîte à lunch le matin, il suffit d’avoir un pictogramme expliquant quoi mettre dans la boîte à lunch et de regrouper les aliments au même endroit. 

 2. Visez des lunchs zéro déchet 

 Les avantages sont nombreux : limiter les déchets, limiter les coûts mais encore mieux : favoriser la cuisine maison. Les barres tendres et galettes préemballées peuvent être remplacées par une version maison ou des muffins. 

Photo Adobe Stock

 3. Pensez planification 

 Il y a la planification des menus de la semaine que plusieurs n’ont pas encore adoptée, mais il y a beaucoup plus ! Les freezer meals sont des repas prêts à cuire et déjà congelés. Il y a aussi le meal prep qui consiste à préparer plusieurs portions individuelles (parfait pour les lunchs). C’est peut-être aussi le moment de former un groupe de cuisine collective où vous pourrez cuisiner en groupe des grandes quantités, séparant les coûts et le temps en cuisine. 

Photo Adobe Stock

 4. Assemblez des lunchs en pièces détachées, les snunchs 

 Il est possible de manger un repas complet en combinant plusieurs aliments : tomates, thon, pita, yogourt, muffins, fruits. Les enfants avec un petit appétit apprécient beaucoup ce type de lunch. 

 5. Revisitez les déjeuners 

 S’il est nécessaire d’avoir deux collations dans l’avant-midi tellement la faim gronde, il y a probablement des ajustements à faire le matin notamment en augmentant les aliments soutenants riches en protéines et en fibres. 

  

 Les astuces de Cosette Gergès 

Photo courtoisie

 Dt.P, cofondatrice de Nutritionnistes en pédiatrie (nutritionnistesenpediatrie.com) 

 1. Les enfants mangent avec les yeux alors ne sous-estimez pas le pouvoir des emporte-pièces, du coupe-spirale et des pics animés. De jolis lunchs sont assurément plus invitants. 

Photo Adobe Stock

 2. Testez vos recettes avant de les intégrer à la boîte à lunch afin de confirmer qu’ils plaisent aux jeunes. 

Photo Adobe Stock

 3. Protégez les fruits fragiles en les mettant dans des contenants afin qu’ils soient plus appétissants (pêches, prunes, etc.). 

 4. Présentez les légumes en mode séduction : on aime les mini-légumes comme les tomates cerises, les bébés carotte, les poivrons miniatures. Les spirales de courgettes et carottes font aussi fureur auprès des enfants. Concoctez de jolies brochettes de légumes pour un coup d’éclat assuré ! 

Photo Adobe Stock

 5. Testez vos contenants pour l’étanchéité et les thermos pour la température et assurez-vous que vos enfants soient capables de les ouvrir ; rien de mieux qu’un pique-nique avant le début des classes avec leurs boîtes à lunch pour valider le tout ! 

 6. Planifiez les collations autant que les repas, les enfants ont besoin de ce petit boost d’énergie dans leur journée. 

  

 Les astuces de Mélanie Magnan 

Photo courtoisie

 Dt.P, fondatrice de Nutrimini (nutrimini.com) 

 1. Mettez l’accent sur le déjeuner puisqu’il est essentiel à la concentration. Les boules d’énergie et les smoothies complets peuvent dépanner pour les cocos qui n’ont pas faim le matin. 

Photo Adobe Stock

 2. Planifiez les repas hebdomadaires en privilégiant des soupers qui peuvent facilement se convertir en dîner (ex. : poitrines de poulet grillées transformées en sandwich roulé au poulet le lendemain). 

 3. Impliquez son enfant dans la planification des repas, le choix des aliments à l’épicerie et la préparation de son lunch pour l’aider à développer son répertoire alimentaire. 

Photo Adobe Stock

 4. Optimisez son temps, que ce soit en faisant son épicerie en ligne, en préparant des soupers en double ou en coupant ses fruits ou crudités pour toute la semaine... Chaque minute compte ! 

 5. Cuisinez et congelez en grande quantité des collations maison (galettes, barres tendres, boules d’énergie, muffins) qu’on pourra glisser rapidement dans la boîte à lunch et qui nous permettront d’éviter les produits transformés et suremballés ! 

Photo Adobe Stock

 Écoutez l'entrevue d'Isabelle Huot, sur QUB radio:

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions