/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales exclus des séries pour une première fois depuis 2014

Les Capitales exclus des séries pour une première fois depuis 2014
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales de Québec ont baissé pavillon 6 à 4 dans une rencontre cruciale face aux Aigles de Trois-Rivières, mardi, au Stade Canac. En plus d’égaliser les favoris locaux dans la course à la Coupe Antirouille Métropolitain, les visiteurs ont annihilé tout espoir pour la formation québécoise de participer au championnat d’après-saison.

Dès la première manche, la soirée du partant Austin Chrismon (5-5) s’annonçait périlleuse. À peine le match avait-il commencé qu’un point s’affichait déjà pour les hommes de T.J. Stanton, sur une longue balle du premier frappeur David Glaude. Chrismon sera plus tard chassé après avoir concédé cinq points mérités sur sept coups sûrs et quatre buts sur balles en cinq manches.

Revenant ensuite de l’arrière en marquant trois points dans la troisième manche à l’aide de doubles, les Capitales ont cependant permis à trois coureurs des Aigles de rentrer au marbre dès la manche suivante. Québec a finalement été incapable de remonter la pente, même si le gérant des locaux, Patrick Scalabrini, s’est obstiné avec l’arbitre au marbre avant de se faire expulser dans une vaine tentative de secouer ses hommes en septième.

«Le circuit de trois points de Levon Washington nous a vraiment fait mal. Alors c’était vraiment une accumulation de frustration, mais aussi d’insatisfaction dans le travail de l’arbitre qui a mené à cette expulsion. Ça et le fait de vouloir peut-être créer une petite étincelle», a indiqué le principal intéressé.

Les Capitales reçoivent à nouveau les Aigles de Trois-Rivières au Stade Canac, mercredi soir, pour le deuxième match de la dernière série à domicile de la saison.

Une première en cinq ans

Avec cette défaite, les résidents du Stade Canac sont repoussés à 7,5 matchs des Boulders de Rockland au quatrième rang de la Ligue Can-Am, le dernier donnant accès au tournoi d’après-saison. Étant donné qu’il ne reste que six rencontres au calendrier régulier de la formation québécoise et sept pour les protégés de Kevin Baez, les Capitales sont définitivement éliminés des séries éliminatoires.

La dernière fois que l’organisation a été dans cette situation, c’était en 2014. Ils avaient alors terminé l’année avec une fiche de 46 gains pour 50 revers, une feuille de route nettement plus intéressante que celle de la présente campagne.

«Contrairement à 2014, on a su plus rapidement qu’on frapperait un mur. C’est notre pire saison depuis le début de l’organisation, alors côté fierté, ça fait mal», a laissé tomber Scalabrini à la fin de la rencontre.