/finance/business
Navigation

Autre raté pour la SAQ

Coup d'oeil sur cet article

Le site web de la SAQ a trébuché lors d’une vente en ligne de bières rares qui a dû être annulée en raison de problèmes informatiques, jeudi soir, un raté qui s’ajoute à une liste de plus en plus longue pour la plateforme de la société d’État.

Une dizaine de produits de la Belgique et de la côte ouest des États-Unis devaient être rendus disponibles sur le coup de 19 h, jeudi soir, après une annonce en grande pompe sur le site web de la Société des alcools du Québec.

L’heure arrivée, les différentes bières étaient cependant inaccessibles en raison de « problèmes techniques » qui empêchaient la mise en vente des bouteilles, a dit la SAQ.

Quelques minutes plus tard, un nouveau message est apparu spécifiant que les produits seraient disponibles à 21 h. L’équipe technique étant incapable de résoudre le problème, l’événement a finalement été annulé et la vente, remise à une autre date.

Les ratés s’accumulent

Si les ventes spéciales de vins et de spiritueux d’exception ont suscité du mécontentement dans les derniers mois, les ratés lors de tels rendez-vous s’accumulent maintenant aussi du côté de la bière.

Il s’agissait de la troisième vente en ligne de produits brassicoles « de caractère » pour la SAQ. Si les stocks se sont rapidement écoulés dans leur totalité les deux premières fois, les problèmes techniques et logistiques ont aussi plombé ces rendez-vous.

Jeudi soir, des dizaines d’internautes ont exprimé leur lassitude vis-à-vis les problèmes récurrents de la plateforme web de la SAQ. « On comprend qu’il y a du mécontentement. Personne ne pense que ça a bien été », a réagi hier le porte-parole de la société d’État, Mathieu Gaudreault.

Ironie du sort, la vente se tenait exceptionnellement à 19 h pour accommoder la clientèle, mais aussi afin d’assurer la présence d’une équipe de techniciens au cas où des problèmes surgiraient, a indiqué la SAQ. Habituellement, les ventes en ligne de produits limités se tiennent dès minuit.

« On est en train de faire le bilan. Les TI sont là-dessus », indique M. Gaudreault.

Plateforme déficiente

Le porte-parole de la SAQ affirme qu’un travail d’adaptation constant est fait pendant qu’une « nouvelle plateforme » se prépare. La société d’État souhaite implanter ce nouveau site « dès que possible », ce qu’attendent avec impatience ses collaborateurs.

« Il y a un problème de soutien des outils actuels de la SAQ. [...] Ils sont très conscients que l’outil SAQ.com est déficient et qu’il a des défauts », estime un agent d’importation de Montréal, qui qualifie néanmoins de « succès » global les ventes de bières rares malgré « des écueils et des ratés à chaque vente ».

« J’y crois, à la plateforme web, mais il faut que la logistique et l’informatique suivent. [...] S’il y a des ratés successifs, un moment donné, ça pourrait refroidir les ardeurs de certains fournisseurs et avoir un impact sur les affaires qu’on réussit à mener avec la SAQ », prévient le propriétaire d’Importation Pivot, Frédéric D’Amours, qui représente notamment la brasserie belge 3 Fonteinen, dont la mise en vente avait été en dent de scie en avril dernier.