/weekend
Navigation

Dans l’œil du cyclone

District 31
Photo courtoisie, Radio-Canada Catherine Proulx-Lemay dans District 31

Coup d'oeil sur cet article

Catherine Proulx-Lemay n’a pas mis de temps à mesurer l’ampleur du phénomène District 31 cet été, quand Luc Dionne a annoncé son arrivée en poste en direct au talk-show Bonsoir bonsoir à Radio-Canada. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. « Le lendemain, dans un magasin de spas à Saint-Jérôme, les gens savaient déjà mon nom de personnage ! relate la comédienne. On m’abordait en disant : “Bonjour Mme Guindon !” C’était incroyable ! »

Depuis cette journée ensoleillée de juillet, une pensée occupe l’esprit de Catherine Proulx-­Lemay : « Mais qu’est-ce que ça va être quand District 31 va recommencer ? » La principale intéressée connaîtra la réponse dans un peu moins d’un mois puisqu’elle fera sa première apparition dans l’épisode du mardi 24 septembre. La quatrième saison du feuilleton quotidien de Luc Dionne reprendra du service quelques semaines plus tôt, le 9 septembre.

Entre-temps, l’actrice continuera de répondre de manière évasive aux nombreuses questions des personnes qui l’approchent. « Les gens me demandent si Florence est une fine ou une pas fine. Je trouve ça beau de voir combien les gens sont attachés aux personnages. J’ai comme hâte de voir comment ils vont réagir au mien. Parce que ce n’est pas clair... Florence, tu peux l’aimer, mais elle peut t’énerver aussi ! »

Un peu cowboy

Catherine Proulx-Lemay a obtenu le rôle de Florence Guindon sans avoir à passer d’audition. Il faut dire qu’elle avait auditionné pour deux autres rôles principaux dans District 31 au cours des dernières années : ceux d’Isabelle Roy (qui est finalement allé à Hélène ­Bourgeois-Leclerc) et de Gabrielle Simard (que Geneviève Brouillette a décroché).

L’actrice décrit sa sergente-détective aux crimes familiaux comme « une fille de terrain ».

« Elle est un peu cowboy. C’est une vraie police qui aime être police. Elle est droite. Avec elle, il n’y a pas d’abus de pouvoir. Ce n’est pas Matricule 728. Elle aime être dans l’action. Elle n’a pas peur d’aller au front... J’ai adoré mes premières scènes de descente. »

Les femmes de Luc Dionne

Catherine Proulx-Lemay voulait jouer dans District 31 en grande partie à cause de Luc Dionne, dont elle salue le talent d’auteur.

« J’aime beaucoup ses textes. C’est un super bon dialoguiste. Après les deux, trois premières répliques de Florence, c’était clair : je savais qui elle était. Je connaissais sa couleur. »

« Ses personnages féminins ont toujours une drive, un petit côté mystérieux. Il écrit des femmes complexes qui ont leurs failles, qui sont sensibles et qui sont l’fun à défendre. Ce ne sont pas des personnages unidimensionnels. J’ignore qui sont les femmes, dans son entourage, qui l’ont inspiré, mais visiblement, ce sont des femmes fortes. »

Fébrilité

Catherine Proulx-Lemay était fébrile avant d’entamer sa première journée de tournage sur District 31, le 12 août dernier. La nervosité est toutefois tombée aussitôt qu’elle a foulé le plateau.

« C’est toujours un peu stressant de commencer un nouveau projet, de rentrer dans une nouvelle gang... Mais ça s’est super bien passé. J’ai eu un bel accueil. Et dans l’équipe technique, il y avait plein de visages familiers, du monde avec qui j’avais travaillé dans Ruptures, Clash ou Unité 9. »

Après Unité 9

Parlant d’Unité 9, Catherine Proulx-Lemay a été heureuse de reprendre son personnage de Michèle Paquette, qu’elle avait interprété lors des quatre premières saisons du feuilleton, pour l’ultime épisode, présenté en mars dernier. Les fans du drame carcéral ont beaucoup aimé revoir l’ex-détenue de Lietteville.

« J’étais tellement contente de retrouver la gang ! Parce que j’avais trouvé ça tough de partir. C’est difficile de finir un projet, mais c’est encore plus difficile de finir un projet avant tout le monde, de débarquer du train en cours de route... J’avais trouvé ça vraiment dur. J’avais beaucoup de difficulté à regarder l’émission après. J’étais vraiment triste. »

La comédienne se considère chanceuse de pouvoir dire qu’elle a joué dans deux des plus gros succès télévisuels du 21e siècle au Québec.

« Quand Unité 9 a commencé, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. Est-ce que les gens vont aimer ? Est-ce qu’ils vont trouver ça trop heavy ? On n’avait aucune idée. Aujourd’hui, avec District, je connais le phénomène. Je m’inscris dans quelque chose de déjà gros. C’est tripant ! »

District 31 reprend l’antenne d’ICI Radio-Canada Télé le lundi 9 septembre à 19 h.

Quelle série avez-vous hâte de voir cette année ?

R : C’est comme ça que je t’aime | ICI Radio-Canada Télé

« C’est la nouvelle série de François Létourneau. J’ai auditionné, je n’ai pas obtenu le rôle, mais j’ai capoté sur le premier épisode. C’est drôle et irrévérencieux. Il y a des personnages féminins complètement capotés. » – Catherine Proulx-Lemay