/news/currentevents
Navigation

La mère de la fillette martyre de Granby va intenter une poursuite civile de plus de 5 M$

Coup d'oeil sur cet article

La mère de la fillette de Granby décédée en avril dernier à la suite de mauvais traitements a l’intention de déposer une poursuite de plus de 5 M$ au civil d’ici la fin septembre, selon ce que TVA Nouvelles a appris samedi.

L’avocate montréalaise Valérie Assouline, qui représente gratuitement la mère, a précisé que cette poursuite viserait la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), mais aussi d’autres organismes.

«Nous poursuivons tous les intervenants qui auraient dû défendre cette enfant. Il y avait beaucoup d’intervenants. On parle de la DPJ, qui était censée la protéger et qui ne l’a pas fait, on parle des hôpitaux, des médecins, des écoles, de la commission scolaire», a-t-elle expliqué en entrevue.

«La mère a dénoncé, a décrié ce qu’elle voyait. On parle d’une enfant qui a dépéri au fil des années. Qui était tout à fait en santé lorsqu’elle était chez sa grand-mère et qui, ensuite, dépérissait à vue d’œil. Comment cela se fait que personne n’ait agi pour protéger cette enfant?», a demandé l’avocate.

Il faut rappeler que le père de la fillette reviendra en cour jeudi afin de tenter d’obtenir sa liberté en attendant la suite des procédures.

Le père de famille est accusé de négligence criminelle causant la mort, de séquestration, d’abandon d’enfant et d’avoir omis de fournir les choses nécessaires à l’existence de sa fille alors qu’elle se trouvait dans le besoin.

La belle-mère de l’enfant, elle, fait face à des accusations de meurtre non prémédité.