/weekend
Navigation

Samian: doublement à contre-courant

Samian
Photo courtoisie, Mathieu Vachon

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’orientation musicale de son nouvel album comme dans le thème de la série documentaire qu’il animera à TV5, l’automne du rappeur Samian se déroulera à contresens des tendances contemporaines.

« Il y a juste les poissons morts qui suivent le courant », clame l’artiste algonquin.

Ça commence par un album rap aux accents rétro, intitulé Le messager, son quatrième. « Je me souviens de la vibe des années 90... », partage Samian sur la pièce Hip-Hop.

Ce ne sont pas des paroles en l’air. Pendant que les jeunes rappeurs se lancent à corps perdu dans le trap, Samian et son fidèle DJ Horg ont décidé d’emprunter le chemin inverse.

Au menu donc, des échantillonnages et du boom-bap rappelant celui que pratiquaient avant le passage au nouveau millénaire les rappeurs de la côte est américaine comme Common, Mos Def et Wu-Tang Clan.

« Il y a deux ou trois ans, nous nous sommes assis et on s’est demandé : qu’est-ce qui nous a fait aimer le hip-hop, et on a eu envie de revenir à ça. Avec Horg, on a voulu faire un disque qui nous ressemble, qui va chercher la sonorité qui fait vibrer quand on dépose l’aiguille sur le vinyle. Comme quand tu mets un bon vieux disque d’A Tribe Called Quest », explique Samian.

Puissant retour

Amateur d’un rap conscient et ­engagé, Samian se sert depuis ses débuts de sa musique pour réfléchir au monde qui l’entoure, dénoncer ce qui doit l’être à ses yeux. C’est encore le cas sur Le ­messager, qui traite notamment ­d’itinérance et de spiritualité.

Le rappeur est bien au fait que sa poésie, qu’on peut maintenant retrouver dans des manuels scolaires, touche les gens à un niveau qui le surprendra toujours.

« Que les jeunes étudient ça à l’école, ça fait réaliser que ça dépasse la musique. Si je sens que je fais une différence ? Disons que ce n’est pas ce que je recherche quand je suis seul à écrire des chansons. Or, quand je monte sur scène et que je vois des gens qui se sont fait tatouer des textes ou qui se font une demande en mariage durant le concert, ou quand je vois une famille appeler leur bébé naissant Samian, c’est un retour extrêmement puissant. »

En marge du monde

Celui qu’on a aussi connu comme ­comédien dans les films Roche ­papier ciseaux et Hochelaga, terre des âmes endossera dès cette semaine un ­nouveau chapeau d’animateur à la télé.

Dans En marge du monde, Samian part à la rencontre de personnes qui ont tout plaqué pour vivre à contre-courant, comme ce couple qui s’est installé sur une île déserte, au large de l’Australie, dans l’épisode que Le Journal a pu voir. L’équipe de tournage a aussi visité un ermite, une famille qui fait le tour du monde en bateau et un moine taoïste au fil des dix reportages.

Samian avoue avoir retiré du positif de chacune des dix rencontres, effectuées dans dix pays pour le compte de l’émission. « Ça m’a amené à remettre beaucoup de choses en question dans ma vie, à propos de mon empreinte écologique, ma façon de vivre, l’éducation de mes enfants. C’est énorme. »


► L’album Le messager sera sur le ­marché le 6 septembre.

► L’émission En marge du monde sera télédiffusée sur les ondes de TV5 à compter du 3 septembre, à 21 h.