/sports/baseball/capitales
Navigation

Peut-on rêver à Russell Martin avec les Capitales?

Peut-on rêver à Russell Martin avec les Capitales?
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Éric Gagné a surpris le monde du baseball en décidant de venir jouer une saison avec les Capitales de Québec dans la ligue Can-Am, en 2009. Après une superbe carrière dans les majeures, est-ce que Russell Martin pourrait être tenté d’imiter l’ancien lanceur?

Celui qui dispute probablement la dernière année de sa carrière dans le baseball majeur avec les Dodgers de Los Angeles est un passionné de balle. Si l’aventure à L.A. se termine pour le receveur de 36 ans, pourrait-il être tenté de jouer dans un autre circuit avant d’accrocher officiellement ses crampons?

«Premièrement, je serais très surpris, pour le connaître quelque peu. Si jamais ça arrivait, on l’accueillerait à bras ouverts. Ce serait quelque chose d’exceptionnel, et en plus, c’est une bonne personne. On serait bien heureux de l’accueillir si c’est quelque chose qu’il voudrait faire en fin de carrière», a lancé le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, à la tête du club depuis 10 ans.

Joueur et entraîneur?

L’ancien des Blue Jays, des Pirates et des Yankees, qui a participé à quatre matchs des étoiles, a déjà mentionné qu’il aimerait rester dans le monde du baseball après sa carrière sur le terrain. Un poste de joueur et d’entraîneur avec les Capitales pourrait être une option intéressante pour Martin.

«Pour amener Russell Martin, je serais prêt à lui donner le rôle qu’il souhaite. Par contre, je ne vais pas l’appeler, parce que je serais gêné de lui faire une telle demande», a blagué l’entraîneur des Caps.

Un attrait à travers la ligue

Il s’agirait d’une énorme prise pour l’organisation québécoise. Éric Gagné a fait courir les foules, autant à Québec que sur la route, lors de son passage avec les Capitales. Si jamais un joueur de la trempe de Martin décidait de faire pareil, les spectateurs seraient assurément au rendez-vous.

«C’est indéniable qu’il ferait courir les foules, comme Gagné en 2009. Ce serait un gros coup pour Québec, le baseball québécois et la Can-Am», selon Scalabrini.

Permettons-nous de rêver. Par contre, Russell Martin pourrait très bien décider de prendre officiellement sa retraite, de jouer encore une saison dans les majeures ou de faire autre chose.